Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

Vers la démolition de la polyclinique de Frikat

© D.R.

L’ancien centre de soins qui, malgré la vétusté de la bâtisse qui l’abrite, a été érigé en polyclinique en 2007 au chef-lieu communal de Frikat, dans la région de Drâa El-Mizan, sera-t-il enfin démoli pour qu’il soit remplacé par une nouvelle structure ? Tout porte désormais à le croire, selon les responsables locaux. Selon le président d’APC de cette localité, la situation de cette structure sanitaire a été soulevée récemment au cours d’une session de l’APW de Tizi Ouzou et les études portant sur sa démolition et la réalisation d’une nouvelle structure ont été demandées aux responsables locaux. “Nous sommes très conscients du danger qu’encourent nos concitoyens à cause de la matière cancérigène qui compose les plaques. C’est pourquoi nous tenons toujours à l’inscription d’une polyclinique digne de ce nom pour notre commune. La commission santé et hygiène de l’APW nous a demandé d’établir les études concernant sa démolition et sa réalisation. Nous espérons que le projet sera retenu”, nous a confié le président d’APC de Frikat, M. Mohamed Moussaoui.  De leur côté, les représentants des comités des villages de cette commune estiment que la structure actuelle n’est déjà pas adaptée pour abriter une polyclinique. Il s’agit, en effet, d’une ancienne bâtisse réalisée au début des années 90 avec des plaques amiantées. “Même si elle rend d’innombrables services aux 17 000 habitants de cette municipalité parce qu’elle dispose pratiquement de tous les services, à savoir la médecine générale, la PMI, le laboratoire d’analyses médicales, le cabinet dentaire et la radiographie UDS, elle est non seulement vétuste mais elle présente des risques pour la santé des citoyens et du personnel”, nous explique l’un d’entre eux.  Selon un membre du collectif des comités de villages qui ont déjà adressé une requête aux autorités concernées dont le wali de Tizi-Ouzou depuis plus de trois ans, “cette structure a été réalisée initialement pour une durée de vie de dix ans, mais, si on compte le temps  depuis qu’elle a été mise en service, elle est, aujourd’hui, vieille de près de trente ans”.  Aujourd’hui que la démolition et le remplacement de cette structure commencent à se dessiner, les habitants disent être inquiets au cas où les autorités ne prévoient pas une structure provisoire en attendant la réalisation de la nouvelle structure. “Pour ne pas avoir à se déplacer jusqu' à Draâ El-Mizan ou à Boghni pour une consultation médicale, une injection ou encore un pansement”, soutiennent-ils. Ainsi, ils proposent d’ores et déjà que l’ancienne salle de soins sise à proximité de l’agence postale soit dégagée pour abriter ces services. D’autres encore souhaitent la transformation du  projet du siège de la garde communale sis à l’ex-domaine agricole, laissé à l’abandon depuis des années, en future polyclinique.
 

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER