Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Programme culturel du Nouvel an Amazigh 2970

Cinéma, musique, conférences et expositions au menu

© D. R.

Plusieurs organismes entre maisons de culture, associations et festivals indépendants de Béjaïa, Tipasa, Tizi Ouzou, Alger ou encore Oum El-Bouaghi ont, en effet, concocté en cette occasion spéciale de nombreuses activités. 

Les célébrations du nouvel an amazigh Yennayer 2970 auront lieu dans plusieurs wilayas à travers un programme théâtral, musical, cinématographique, littéraire ou encore artisanal.  Plusieurs organismes entre maisons de culture, associations et festivals indépendants de Béjaïa, Tipasa, Tizi Ouzou, Alger ou encore Oum El- Bouaghi ont, en effet, concocté en cette occasion spéciale de nombreuses activités qui s’adressent autant aux grands qu’aux petits.

Côté officiel, ce sera la ville de Tipasa qui abritera les festivités nationales marquant le début du nouvel an amazigh. Selon le secrétaire du HCA, El-Hachemi Assad, qui s’adressait à l’APS, un programme “riche” et “instructif” est prévu, alliant les aspects socio-éducatifs (des expositions d’artisanat et des manifestations artistiques et environnementales, comme la plantation d’arbres) et l’aspect académique à travers un colloque qui réunit des historiens, des archéologues et des anthropologues et autres universitaires. 

De même, l’Aarc (Agence algérienne pour le rayonnement culturel), l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, l’ONCI (Office national de la culture et de l’information) ainsi que les maisons de la culture organisent des concerts, expositions, projections et représentations tout au long de cette journée.

L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh abritera ainsi un concert inédit, intitulé “Yennayer, une symphonie amazighe” demain à 19h30.  Le spectacle regroupera des chanteurs d’expression kabyle, chaouie, targuie, mzabie, chenouie et l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger sous la direction du maestro Amine Kouider.

L’ONCI également prévoit de nombreux concerts et des après-midis poétiques à Saïda, Aïn Beïda, Oum El-Bouaghi et Alger. Les artistes Tinhinane, Salim Chaoui et Bab Ammi Aïssa se produiront aujourd’hui à 16h à la salle Atlas (Bab El-Oued), tandis que Aïn Beïda fêtera Yennayer avec entre autres Yahia Khencheli et cheb Zoheir à la salle Nasr. Dans la ville des Hammadites, il sera question de célébrer Yennayer à travers des projections cinématographiques du 12 au 16 janvier à la cinémathèque de Béjaïa. 

Demain à 18h seront projetés Lmuja, de Omar Belkacemi, et le court métrage Ughaled, de Hafid Aitbraham, en présence du réalisateur et des comédiens. Lundi 13 janvier à 14h, La montagne de Baya, de Azzedine Meddour, Machaho, de Belkacem Hadjadj, le documentaire Hnifa, une vie brûlée, de Ramdane Iftini et Sami Allam, seront également projetés tout au long de cette semaine.

Au volet cinématographique toujours, c’est le Festival du théâtre et du cinéma de Yakouren , dont la première édition se tient du 10 au 12 janvier, qui rendra hommage aux piliers du 7e et 4e arts amazighs sous le thème “Yennayer’arts” (Lire aussi en page 24).

Tables rondes, projections et ateliers animés par des professionnels auront lieu à Tizi Ouzou, en plus d’un hommage à feu Cherif Aggoune au centre culturel de Yakouren par la projection du premier film amazigh de l’histoire du cinéma algérien, La fin des Djinns, et une table ronde retraçant le parcours du cinéaste qui nous a quittés le 17 décembre 2019. 
 

Y. A. 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER