Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

À l’occasion de la célébration du 35e anniversaire de sa disparition

“Ighran d’Agouni Gueghrane” rend hommage à Slimane Azem


L’association culturelle Ighran d’Agouni Gueghrane dans la daïra des Ouadhias (30 km au sud de Tizi Ouzou) rendra hommage à Slimane Azem, à l’occasion du 35e anniversaire de sa disparition. À cet effet, un programme riche et varié a été concocté. Celui-ci s’étalera sur deux jours, soit les 26 et 27 janvier. Selon les organisateurs, ces activités auront lieu au chef-lieu de la commune d’Agouni Gueghrane. Ainsi, pour le premier jour de cet hommage à l’éternel Slimane Azem natif de ce village, il y aura un dépôt de gerbes de fleurs à la maison natale du défunt artiste, qui sera suivi de prises de parole du maire de cette municipalité et du président d’Ighran. Par ailleurs, les trois champions d’Algérie (issus de cette région) de judo, taekwondo et full contact s’adonneront à des exhibitions sportives lors de cette manifestation. Toujours dans le domaine sportif, les organisateurs accueilleront le tour de cyclisme de Tizi Ouzou Club Si Ahcène, qui sera ponctuée d’une remise des prix aux vainqueurs. Concernant le deuxième jour, il sera marqué d’un quizz autour de la vie et de l’œuvre de l’illustre icône de la chanson kabyle de l’exil. Aussi, les invités Arab Aknine, Ramdane Achab et Amar Zentar animeront une conférence qui, sans doute, brossera le parcours exceptionnel du chanteur dans tous ses petits détails. Le théâtre et la poésie ne seront pas en reste. Ces deux jours de festivités seront ponctuées de nombreuses expositions. Le public aura l’occasion, par exemple, de visiter un stand réservé à des voitures de collection de 20 modèles différents qui ont révolutionné cette invention, en plus d’une écurie réservée aux races de chevaux (pur-sang, berbère, arabe, anglais, polonais, berbéro-anglais). Au programme de cette association, on retrouvera aussi des sculptures en bois et en pierres, la robe kabyle avec tous ses modèles, des poteries de l’antiquité et moderne, des objets de collection en relation avec la guerre de libération nationale, des livres, des timbres, des cartes postales, des photos relatives à la cueillette des olives et aux beaux paysages kabyles, des pièces de monnaie… En somme, c’est un programme alléchant qui attend les habitants des Ouadhias, d’autant plus que les organisateurs gardent en secret de nombreuses surprises. Pour rappel, Slimane Azem est né le 19 septembre 1918 à Agouni Gueghrane, il est décédé le 28 janvier 1983 à Moissac (France). Il fut l'un des grands chanteurs de son époque aussi bien dans son pays qu'à l'étranger, notamment en France.

O. Ghilès



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER