Culture / Culture

Suite aux mesures prises contre le Coronavirus

Le prix Mohia d’or et le Festival du film amazigh reportés

© D. R.

Le prix Mohia d’or pour la meilleure dramaturgie en tamazight ainsi que la 18e édition du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa), prévus au mois d’avril prochain, ont été reportés à des dates ultérieures, a annoncé la direction de la culture de Tizi Ouzou dans un communiqué.

La direction de la culture a, en effet, précisé que cette décision est relative aux mesures préventives prises par l'État depuis l'apparition du coronavirus.  Concernant le prix Mohia d’or, la direction de la culture a annoncé que “le délai pour le dépôt des textes du prix Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight, initialement prévu pour le 27 mars 2020, est prolongé jusqu’au 15 octobre 2020”.

À propos de l’organisation de la 18e édition du Fcnafa, cette édition, a-t-elle précisé, est reportée au dernier trimestre de l'année en cours. “À cet effet, la direction de la culture et le commissariat du festival informent les producteurs et réalisateurs de la réouverture de dépôt de films. Le dernier délai est fixé au 15 août 2020”, a rapporté le communiqué.  

En plus de ces deux rendez-vous culturels décalés, la direction de la culture a encore annoncé le report de toutes les activités, rencontres et manifestations culturelles à une date ultérieure. Une décision prise, a-t-elle rappelé, dans le cadre des mesures préventives prises par l'État depuis l'apparition du coronavirus et conformément aux différentes instructions du ministère de la Culture.  

Pour  rappel,  ces  annulations  avaient  aussi  concerné  les  activités commémoratives, programmées, dimanche, en hommage à Mouloud Feraoun ainsi qu'aux inspecteurs de l'éducation nationale assassinés le 15 mars 1962, en l’occurrence Ali Hammoutène, Marcel Basset, Robert Eymard, Salah Ould Aoudia et Max Marchand.
 

K. Tighilt