Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Le FIBDA lance le prix d’excellence de l’Ambassade des USA

Les lauréats participeront au Comic-Con de San Diego en 2020

© D. R.

Le Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), qui se tiendra du 1er au 5 octobre prochain à l’Esplanade Riadh-El-Feth (Oref), se dote d’un Prix exceptionnel cette année : celui de l’excellence de l’ambassade des États-Unis d’Amérique, pays à l’honneur de cette douzième édition.

À la clé pour le gagnant du concours professionnel, un “cash-prize”, la participation au Festival Comic-Con de San Diego en juillet 2020, la publication du projet gagnant par une maison d’édition et une bourse d’écriture pour le projet de bandes dessinées. 

Les conditions de ce concours, ouvert à tous les bédéistes, nationaux et étrangers, incluent la présentation d’une œuvre de bande dessinée originale (individuelle ou collective), inédite ou éditée entre 2019 et 2020, un CV professionnel, une photo couleur, en plus de l’inclusion de l’œuvre complète ou d’un avant-projet de 10 planches ou plus, en format JPEG, PDF ou PSD (en haute résolution) via le formulaire : https://bit.ly/2k1Fu66, avant le 21 septembre. 

Par ailleurs, précise le communiqué, “les ouvrages présentés en compétition devront être en langue arabe, française ou anglaise et être expédiés par poste au secrétariat du Fibda. Chaque participant au concours d’excellence de l’ambassade des États-Unis d’Amérique ne pourra proposer qu’un seul récit complet.”

Le 27 du mois en cours, le jury composé de quatre professionnels du monde de la BD, d’un journaliste spécialisé de revue ou magazine de la BD et d’un critique d’art se réunira pour désigner l’heureux lauréat, dont le nom sera communiqué lors d’une cérémonie le 5 octobre prochain.

Pour rappel, l’édition de cette année, consacrée à la BD américaine, verra la participation de plusieurs auteurs du pays de l’Oncle Sam, une exposition dédiée à “Spirou”, qui fête ses 70 ans, en plus de celle des cinquante ans de la revue M’quidech, d’Ahmed Haroun. 
 

Y. A. 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER