Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Implication des tour-opérateurs dans la gestion du parc culturel de l’Ahaggar

Pour un partenariat durable en écotourisme

© D. R.

Ce programme d’activités s’articule autour de plusieurs points permettant ainsi de renforcer le processus de gestion collaborative, avec une attention particulière accordée à l'intégration des populations locales des sites prioritaires de Taessa, Tefedest, Immidir et Serkout. Il permet aussi de consolider les activités destinées au développement d’un partenariat durable en écotourisme.

Après Djanet, l’équipe de la direction nationale des parcs culturels en Algérie s’envole pour l’Ahaggar (wilaya de Tamanrasset), où elle organise, du 15 au 22 du mois en cours, une autre mission qui s’inscrit dans le cadre de l’exécution des activités du projet portant conservation de la biodiversité d'intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie. 

La mission, a indiqué un communiqué émanant de la direction du projet, vise la concrétisation du programme retenu pour le deuxième semestre de l'année en cours concernant l'unité locale Ahaggar. Ce programme d’activités, précise-t-on de même source, s’articule autour de plusieurs points permettant ainsi de renforcer le processus de gestion collaborative, avec une attention particulière accordée à l'intégration des populations locales des sites prioritaires de Taessa, Tefedest, Immidir et Serkout.

Ce programme permet aussi de consolider les activités destinées au développement d’un partenariat durable en écotourisme, souligne-t-on dans le même document qui a mis en exergue l’importance d’impliquer les professionnels du tourisme à travers l’association et les offices locaux du tourisme devant intervenir en coordination avec l'office du parc culturel et la direction de tourisme de wilaya. Et qui dit tourisme, dit aussi artisanat, car ce programme vise à renforcer les petits métiers et les savoir-faire traditionnels locaux en garantissant la fourniture de matières premières aux artisanes du cuir dans les sites d'intervention du projet. 

Il est également prévu lors de cette mission le lancement de la méthodologie de suivi de la biodiversité sur le site prioritaire du Serkout, en partenariat avec les structures en charge de la biodiversité au niveau local et les personnes des ressources du site prioritaire, affirme la direction du projet des parcs culturels en Algérie, en tenant à faire savoir que la réalisation de ce programme s'appuie sur l'implication et la participation de l'unité locale du projet, laquelle veille au renforcement des liens entre l'Office national du parc culturel de l'Ahaggar et les différents partenaires institutionnels ainsi que ceux de la société civile de cette wilaya millénaire pour une meilleure prise en charge de la diversité biologique d'intérêt mondial du parc. 
 

RABAH KARÈCHE

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER