Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Cycle “Cinéma contemporain espagnol”

Projection de “Julia Ist” à l’Institut Cervantès

© D.R.

Dans le cadre du cycle “Cinéma contemporain espagnol”, l’Institut Cervantès a projeté, jeudi à 18h, dans la salle des Actes, le long métrage Julia Ist d’Elena Martín (2017). D’une durée de 90 minutes, le film raconte l’histoire de la jeune Julia Ist (interprétée par la réalisatrice Elena Martín). Étudiante en architecture à Barcelone, elle décide, à 21 ans, d’aller poursuivre ses études à Berlin dans le cadre d’Erasmus (un programme d'échange d'étudiants et d'enseignants entre les universités, les grandes écoles européennes et des établissements d'enseignement à travers le monde entier). Julia est pressée d’aller à Berlin, de changer d’air, de commencer une vie nouvelle, différente de la sienne. Cependant, une fois sur place, c’est la douche froide, voire la désillusion. Elle, pour qui l’avenir semblait clair, commence à avoir des doutes. Car une fois seule, ses convictions vacillent. La réalité d’une nouvelle vie dans une ville froide et hermétique la rattrape. Moult questions taraudent son esprit. Julia se rend compte qu’elle ne se connaissait pas aussi bien qu’elle ne le croyait. Son assurance d’avant tombe et son enthousiasme d’avant commence à faiblir. Le constat – qu’elle ne veut pas admettre – est là : elle doit faire face à ses peurs et inquiétudes et surtout les surmonter pour pouvoir “construire sa nouvelle vie”. Ce qui n’est pas chose aisée, car elle n’a aucune idée de ce qu’elle veut réellement faire. Tout au long du film, la réalisatrice met en avant le problème d’intégration. En effet, si Julia peine à se faire à sa nouvelle vie, c’est parce qu’elle n’arrive pas à admettre que la vie à Berlin n’est pas la même qu’à Barcelone. En quittant le cocon familial, tout change : les habitudes, le mode de vie, la manière de réfléchir… De plus, Julia n’arrive pas à se rendre compte qu’à force de se poser des questions – surtout existentielles – elle remet tout en cause : sa vie d’avant, son présent et, par conséquent, son futur. Elle a du mal à se concentrer sur l’essentiel, à savoir ses études. Elle s’éparpille. Elle est certaine d’une chose : sa vie de couple bat de l’aile, non pas depuis son arrivée à Berlin, mais bien avant. Julia Ist est un drame sentimental. C’est un film-chronique qui se veut le reflet du quotidien perturbé et perturbant d’une étudiante dans une ville étrangère. Elena Martín, dans sa première tentative en tant que réalisatrice, arrive “à allier fraîcheur de propos et rythme narratif plein d’allant”. Elle s’est inspirée de son séjour à Berlin pour raconter l’expérience Erasmus. Un récit sur les moments importants d’une vie qui continue d’avancer.
 

R. C.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER