Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

“La croisée de deux arts” à Dar Abdeltif (Alger)

Une exposition mêlant photo et peinture

© D. R.

L'Agence algérienne  pour  le rayonnement  culturel (Aarc) clôturera  la saison  des  expositions  d'art pour l'année 2019, en organisant une exposition d'art “La croisée de deux arts” de l'artiste peintre  Asma Hamza et le photographe Mohamed Fouad Belkacem. Dans le communiqué de presse adressé à notre rédaction, il est souligné qu’“à la croisée des chemins de l’espoir et de l’inattendu se languit souvent le hasard.

Asma  Hamza  artiste  peintre,  qui  nous  emmène  vers  des  origines calligraphiques fusionnant des styles et techniques, exprime sur certaines de ses toiles sa manière de rapprocher les antipodes, dans ses couleurs et styles”. Pour sa part, Fouad Belkacem “recherche l’expression du minimalisme dans un monde de détails”.

Cette exposition qui aura lieu du 21 décembre au 2 janvier à Dar Abdeltif, réunit “deux personnes, deux passions distinctes, se croisent pourtant dans l’expression de leurs arts ! La photographie n’étant pas la réalité mais plutôt l’interprétation de nos réalités puise son fondement dans l’imagination matérialisée par la peinture abstraite”. 

Asma Hamza est une  artiste peintre,  née à Alger et diplômée  de  l’ENSSEA, elle abandonne le domaine bancaire pour se lancer dans la peinture en 2013, et elle  expose  la  même  année  avec Kanani Eusebe au  Centre culturel Mustapha-Kateb, puis en septembre 2017, elle expose ses œuvres avec son oncle Redouane Hamza au Canada. Quant à Mohamed Fouad Belkacem est un photographe oranais, informaticien de formation et de métier.

“Un précieux cadeau  de son père  lui ouvra  l’esprit sur l’art,  des livres  de peintres de renom : Édouard Manet, Vincent van Gogh, Claude Monet. La photographie devient son principal lien avec l’art. Autodidacte, il expose pour la première fois au Musée d’Oran, une série de photographies de la fête de Sebaiba.”                       
 

R. C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER