Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

smaïl siaghi, artiste plasticien, à la conquête des galeries américaines

“Une peinture est une partie de l’âme de son auteur”

L’une des œuvres de Smaïl Siaghi. © D. R.

Cet artiste a eu l’ingénieuse idée de produire des circuits intégrés sous forme de peinture, qui commence à susciter un intérêt remarquable chez les amateurs et les professionnels des arts plastiques aux USA.

Fasciné par le monde électronique, Smaïl Siaghi en a fait désormais un art. Cet artiste plasticien algérien, qui vit aux États-Unis depuis 2009, a eu l’ingénieuse idée de produire des circuits intégrés sous forme de peinture, qui commence à susciter un intérêt remarquable chez les amateurs et les professionnels des arts plastiques dans son pays d’accueil.

Les circuits qu’il peint n’existent pas dans la réalité, dit-il, mais, à partir de leurs structures générales et de leurs formes qu’il a gravées dans sa mémoire, il a appris à les transformer en œuvres d’art. “Avant de peindre les circuits intégrés, j’ai commencé par peindre plus avec de la couleur verte, jusqu’au moment où cette idée des circuits intégrés m’est venue à l’esprit”, nous a-t-il expliqué.

“Elle m’est venue un peu comme nous vient un poème. Une inspiration”, dit-il, tout en soulignant que ses œuvres ne sont pas des circuits intégrés proprement dits. “Elles sont des œuvres d’art qui représentent la vie de tout un chacun. Chaque point peut être un individu, et chaque individu est un éternel questionnement.  Les lignes de transportation dans un circuit sont les chemins, bien différents, qui nous lient dans la vie réelle”, a-t-il encore expliqué. 

Avec ses œuvres, Smaïl Siaghi dit s’inscrire dans une démarche artistique nouvelle, et même propre à lui, mais refuse, toutefois, de parler de “style”. “On dit qu’un style est un fait daté et localisé. Donc je ne peux pas parler de style, lorsqu’il s’agit de parler de mon travail. Certes, j’en suis le précurseur, mais je ne me situerais pas dans un cercle quelconque au risque de me renfermer dans l’impossibilité d’avancer ou, pire encore, d’être l’ombre de ce qui a existé bien avant”, a-t-il argumenté.    

Évoquant sa vision artistique en art plastique, Smaïl Siaghi a estimé que “tout est art pour moi ! Mais, après, tout dépendra de la vision que l’on se fait du monde. Cette vision n’est pas innée”. Selon ce plasticien, “la vision se cultive. C’est notre sensibilité que l’on transforme, directement ou indirectement. Certains ont le pouvoir de la transmettre par le biais de plusieurs formes d’expressions artistiques ou littéraires”.

Concernant son expérience aux États-Unis, Siaghi parle d’un déplacement dans un pays, certes merveilleux, mais, a-t-il souligné, où la réalité est  totalement différente.“Comme tous les artistes qui ont émigré aux USA durant le vingtième siècle, j’arrive en 2009, en pleine crise économique, où on devait survivre à la crise et, en même temps, penser à notre domaine artistique”, nous a-t-il raconté. 

“Cependant, cela a été très important pour moi, surtout dans un pays capitaliste par excellence, où tout est synonyme d’argent, car il a fallu, pour s’imposer, faire comprendre aux galeristes comme aux marchands d’art qu’une peinture est une partie de l’âme de son auteur et celle-ci ne se traite pas comme une marchandise”, a-t-il évalué.

Évoquant ses objectifs, Smaïl Siaghi préfère parler de transmission : “Nous avons un héritage culturel et intellectuel qui date de plusieurs milliers d’années. Et nous nous projetons sur un futur indéfiniment ouvert sur l’universalité : il est là, mon intérêt ! Être le médiateur entre les deux et proposer ce regard que je pose sur la réalité, sinon ma réalité.”
 

K. Tighilt

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER