Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

19e partie

À tout jamais…

© Dessin/Ali Kebir.

Résumé : Le lendemain, Kamélia se rend à son travail en retard. Nawel s’est inquiétée de ne pas avoir pu la joindre. Kamélia ne lui dit rien de la soirée passée en compagnie d’Idir. Ce dernier cherche après elle. Il lui confie ne pas avoir dormi. Il se posait des questions sur elle. 

-Oui, je sais, murmure-t-il. La vie ne vous a pas épargnée. Mais j’ai une nouvelle qui vous surprendra. Hier soir, je ne vous ai pas tout dit. 
Kamélia détourne la tête pour qu’il ne voie pas ses yeux larmoyants. 
-Aucun homme ne mérite vos larmes, poursuit-il. Tewfik 
serait peiné de vous voir si malheureuse.
La jeune femme se tourne vers lui, n’en revenant pas qu’il ait parlé de Tewfik. A-t-elle bien entendu ? Ou encore une fois, est-ce le fruit de son imagination ?
-Tewfik ? Vous le connaissiez ?, demande-t-elle, tremblante d’émotion, le cœur serré au souvenir de son défunt fiancé. 
-Oui, dit Idir. En fait, il m’a chargé d’un message pour vous.
-Mais qu’est-ce qui vous prend ? Vous voulez me rendre folle, s’écrie-t-elle. 
Comment pouvez-vous vous permettre ?
Mais Idir l’interrompt, lui expliquant qu’il n’en est rien.
-Je sais qu’il vous sera difficile de le croire, mais Tewfik est mon ami.
-Comment pouvez-vous parler de lui au présent alors qu’il est mort depuis des années, réplique-t-elle, un pli amer à la bouche quand elle se tait, avant de reprendre : 
-Il ne vit que dans le cœur de ceux qui l’ont sincèrement aimé. Je vous en prie, sortez. 
-Tewfik n’est pas mort, insiste-t-il.
Il profite de l’effet de surprise, pour poursuivre : 
-Pour vous tous, au village, il est mort en mer. Seulement, son corps n’a pas été retrouvé, n’est-ce pas ?
Kamélia, livide, hoche la tête et le prie de continuer.
-Tewfik n’est pas mort en mer, il a été retrouvé par un vieux marin. Il a été emmené à l’hôpital où il est resté dans le coma pendant plusieurs jours. Il a été sauvé par une opération. D’après ce que j’ai compris, il avait de nombreuses blessures et celle de sa tête était grave. Grâce à l’intervention, il a fini par se réveiller et se rétablir tout doucement.
-Pourquoi n’a-t-il pas contacté sa famille ? 
Idir soupire.
-Figurez-vous qu’il avait perdu la mémoire. C’est pourquoi il n’est jamais retourné chez lui.
 

(À SUIVRE)
T. M.
taosmhand@yahoo.com
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER