Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

33e partie

A tout jamais…

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : L’homme ne lui est pas inconnu. Elle découvre qu’Idir est là, depuis des semaines. Il semble se moquer d’elle. Ce qui l’inquiète le plus, c’est qu’il s’est rendu indispensable auprès de ses parents. Quand il dit travailler ici, dans le but de la revoir, elle n’en croit pas un mot. Elle lui rappelle qu’il l’a renvoyée ! 


Idir la prend par le bras et la force presque à le suivre, dans le salon encore désert. C’est le seul endroit où il pourra lui parler sans être épié. Qu’allait-il lui dire ?
Le froid qui s’infiltre à travers les interstices de la fenêtre la fait frissonner. Respirant profondément, elle se tourne vers Idir qui a pris place dans un fauteuil.
Elle peut percevoir le brouhaha venant de la salle à manger. Son père est pour beaucoup dans  cette ambiance chaleureuse. 
-Alors ?
-Je suis heureux que vous soyez enfin venue, dit-il en souriant.
-J’en suis surprise, réplique-t-elle. N’est-ce pas vous qui m’avez renvoyée pour une petite erreur ? Et vous avez le toupet de vous installer dans mon village, de travailler avec mes parents ! Vous les avez convaincus de votre amitié ! Vous êtes devenu important, pour eux.
Idir lui fait signe de s’asseoir. Kamélia n’aurait pas pris place si elle n’était pas fatiguée. 
-Je regrette de vous avoir renvoyée, lui dit-il avec de la sincérité dans la voix. J’ai découvert à votre départ combien je tenais à vous. J’ai été odieux avec les autres employés si bien que moi aussi on m’a mis à la porte. Je suis venu ici pour vous voir. J’étais passé deux ou trois fois, chez vous mais tout était fermé. Je croyais vous trouver ici. Il m’a fallu du temps, pour comprendre combien vous étiez importante.
-Je n’arrive pas à y croire, dit Kamélia en détournant les yeux. Comment avez-vous su où habitent mes parents ?
-C’est Tewfik qui m’a expliqué comment venir ici, précise-t-il. Il m’a tellement parlé de vous que j’ai l’impression de vous connaître depuis toujours. Car, en plus de l’admiration que j’ai pour vous…je vous aime ! Je vous ai attendue ici pour vous le dire. Je suis décidé à rester le temps qu’il faut pour vous en convaincre. 
Kamélia sent un trouble inhabituel s’emparer de son esprit. Le message qu’elle lit dans son regard est le même que celui du fameux soir où il l’avait raccompagnée chez elle. Est-il sincère ? Est-ce possible qu’il puisse l’aimer ainsi ?  Sans réellement la connaître ? 


(À SUIVRE)
T. M. 

taosmhand@yahoo.com

Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER