Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

35e partie

À tout jamais…

© Dessin/Ali Kebir.

Résumé : Kamélia est confuse, se demandant si elle pourrait le croire. Riad était aussi sincère que lui, et pourtant il a vite changé. Idir la prie de lui donner une chance. Lorsque sa mère les rejoint, elle est heureuse de les trouver ensemble. Elle croit qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Son père arrive et elle poursuit, ignorant la gêne de sa fille.

-Qu’est-ce que tu en penses, mon vieux ? 
Moh hausse les sourcils, surpris et heureux à la fois. D’une voix grave et émue, il dit :
-Je n’aurais pu lui choisir mieux. Je remercie Allah de l’avoir mis sur son chemin. Elle a le droit d’être heureuse. Elle a trop souffert. Je voudrais vous voir heureux. C’est pourquoi j’accepte de la marier à toi. Si tu en fais la demande.
-Aâmi Moh, bien sûr. 
Kamélia regarde ses parents puis Idir qui s’embrassent pour se féliciter. La situation la dépasse. Personne n’a cherché à avoir son avis. Ils se font vieux et elle sait qu’ils ne veulent que son bonheur.
Prétextant être épuisée, elle monte dans sa chambre et décide de ne pas en sortir. Elle a envie de rester seule. Elle ne descendra pas dîner. Elle n’a aucune envie de voir Idir.
Sa mère et Rosa sont si occupées avec les clients qu’elles ne cherchent pas après elle. Ce soir-là, elle est incapable de dormir. Elle se rappelle le jour où Tewfik a été enterré.
Chaque mot blessant lui revient en mémoire. Elle revoit les yeux accusateurs de ses parents, de ses proches. La voix cinglante de celle qui avait failli être sa belle-mère la fait trembler de la tête aux pieds. 
“Elle est responsable de sa mort. Elle est son porte-malheur !”
Mais l’est-elle vraiment ? La vie vient de les contredire. Comment allaient-ils la nommer maintenant que la providence leur a ramené leur fils parmi eux ?
Rosa monte très tard la voir. Elle a apporté de quoi dîner.
-Tu n’aurais pas dû. Je n’ai vraiment pas faim.
-Ta mère aussi n’a pas dîné. Elle est surexcitée. Dans le fond, je la comprends, dit Rosa. Le fait de savoir que Tewfik...
Rosa s’interrompt brusquement et se mord les lèvres.
-Excuse-moi, murmure-t-elle avec douceur.
-Ne t’inquiète pas, répond Kamélia rapidement. Je suis au courant. Il fallait bien qu’un jour les vivants reviennent chez eux. 
Mais le son de sa voix la trahit. Elle se force à sourire. 
-Écoute, Kamélia...
-Je te répète que tu te fais du souci pour rien. Si seulement yemma n’avait pas eu l’idée de parler mariage avec Idir. Ma vie est si compliquée.
 

(À SUIVRE)
T. M.

taosmhand@yahoo.com
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER