Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

47e partie

À tout jamais…

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Idir ne cache pas à sa femme pourquoi il n’avait rien dit à sa famille. Sadjia fait des efforts. Le déjeuner se passe bien. La famille d’Idir ne tarde pas à partir. Il veut en faire de même. Kamélia s’isole avec sa mère pour lui apprendre que Tewfik est venu. Elle a senti que pour lui ce n’était pas fini. 

Kamélia se rappelle son regard. Durant les quelques secondes où son regard avait croisé le sien, elle a revu la même flamme amoureuse qu’elle ne connaissait que trop bien avant que le destin ne décide de les séparer.
Elle a réalisé que les années passées n’ont rien effacé de sa mémoire. Il l’avait aimée passionnément, à la folie. Aujourd’hui encore, les sentiments sont là. La jeune femme ne le dit pas, mais cela l’effraie. Une autre femme qu’elle aurait été fière de se savoir toujours admirée et aimée par son amour de jeunesse, même après avoir été frappée par l’amnésie. 
Kamélia sent qu’il n’allait pas les laisser vivre leur vive tranquille. Il n’allait pas garder ses distances, il essaierait de lui communiquer sa flamme, même s’il la sait désormais avec un autre. Le fait que ce soit son ami ne le freinera pas. Si Idir ne met pas un terme à leur amitié, il allait s’incruster dans leur vie et tout détruire.
Ce soir, alors qu’elle est dans les bras de son mari, ses pensées la ramènent à Tewfik. Que faire pour l’éloigner d’eux ?
Idir a eu la mauvaise idée d’acheter au village afin de ne pas la séparer de ses parents. Même s’il a voulu bien faire, aujourd’hui elle doute que leur foyer connaisse la paix. Elle souhaite ne plus avoir à le revoir. Mais ce sera pratiquement impossible. Tewfik est son cousin germain et ses parents résident au village. Il peut revenir quand il veut et personne ne peut le lui interdire. Là où il se rendra, il sera chez lui. 
La jeune femme est persuadée qu’il reviendra rapidement. Il lui suffit de se rappeler son regard. Même les yeux fermés, elle revoit cette flamme amoureuse. Il est obstiné et rien ne l’arrêtera. Il allait tout détruire. Idir et lui ont beau être amis, s’il réussit à s’imposer et à semer la discorde dans son couple, elle craint que son mariage ne tienne pas le coup. Son mari allait douter d’elle. Elle devra lui prouver que Tewfik n’est plus rien pour elle. 
“Je te connais trop bien, pense-t-elle. Je sais que tu es têtu comme une mule. Mais je ne te laisserai pas détruire mon bonheur.”
Même si elle n’a pas dormi de toute la nuit, le matin, elle se lève la première, sur la pointe des pieds. Un nouveau souffle s’est emparé de son cœur. Elle prend une douche, se fait belle puis s’empresse d’aller préparer le petit-déjeuner. Elle a mis sur un plateau en bois des tasses de lait au chocolat, du café, une bouteille de jus et des gâteaux. Elle prend le tout dans la chambre, le pose sur le bord du lit avant de tirer les rideaux. 
Idir se redresse tout en ouvrant un œil puis deux alors qu’un sourire vient éclairer son visage.
-Bonjour. 
-Bonjour. Effectivement, c’est un bon jour, dit-il alors qu’elle va s’asseoir en face de lui. Que d’attentions ! En plus de la part de la plus belle femme au monde.
-Tu le dis avec tant de sincérité que je vais te croire, dit-elle en riant. Merci pour ce compliment. Tu sais, je t’aime beaucoup.
-Oh là là ! Toi, je t’adore.
Kamélia rit et pleure en même temps. Avec l’amour et la confiance de son mari, un nouveau souffle de vie coule dans ses veines. Si seulement elle peut préserver ce bonheur tout neuf des dangers qui les guettent.
 

(À SUIVRE)
T. M.
taosmhand@yahoo.com
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER