Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

37e partie et fin

Le labyrinthe

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Nacéra apprendra que le colis qu’elle avait ramené d’Alger contenait de la drogue. Yacine était un dealer ! Sa dignité est bafouée. Elle était enceinte et sera virée de son poste de travail. Elle mènera tout de même sa propre enquête… Pour découvrir ?

Des gens comme Yacine n’hésitent point à marcher sur la dignité et le respect d’une personne pour arriver à leurs fins. Ainsi donc, elle apprendra que la pizzeria était un lieu de rendez-vous pour ses conquêtes et ses trafics, et qu’il en était le véritable propriétaire. La fermeture de ce lieu  et l’arrestation de tout le personnel confirmeront ses soupçons. Par contre, pour la vieille maison mauresque où elle avait perdu son honneur, elle n’était en réalité qu’une maison louée pour quelques jours, et la vieille femme qui l’a reçue lorsqu’elle s’y présenta était la véritable propriétaire des lieux, et ira même jusqu'à lui montrer les papiers le confirmant !
Yacine avait disparu de la circulation comme par enchantement… Ce n’est que des mois plus tard que la police mettra le grappin sur lui, alors qu’il tentait  de refaire le coup auprès d’une autre jeune et jolie fille. Nacéra apprendra d’ailleurs, qu’en réalité ce “bandit” renié par sa famille était marié et père de plusieurs enfants.
Nacéra se rendit compte aussi qu’elle s’était engagée dans un véritable labyrinthe, qui a abouti au désastre qu’elle a vécu et qu’elle vivra  encore longtemps. 
Ne pouvant affronter ni ses parents, ni sa famille, ni la société, elle quitta sa ville natale et se terra dans une ville de l’Ouest où elle accouchera d’un mort-né. 
Des années plus tard et après une longue traversée du désert, elle consentira à revenir chez elle, où ses parents la prennent en charge et la soumettent à une longue thérapie psychiatrique qui sembla donner de bons résultats… Hélas, pas pour longtemps. Nacéra se suicidera un jour où ses parents étaient absents de la maison en se jetant du haut d’un balcon.  
C’était là la fin d’un long périple dû à un moment d’inconscience et à un excès de confiance. La vie est réellement un labyrinthe…


(Fin)
Y. H. 

 y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER