Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

38e partie

L’intruse

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Les projets de la journée remis en question à cause du mauvais temps, les deux jeunes filles décidèrent de rester à la maison et d’aider Faïza dans ses tâches ménagères. C’est d’ailleurs ce qu’elles avaient le mieux à faire.

Les jeunes filles débarrassèrent la table, puis s’empressèrent de remonter à l’étage pour faire leurs lits. Elles se rendirent ensuite dans les chambres des garçons qu’elles trouvèrent sens dessus dessous, puis revinrent dans la cuisine, où elles s’attaquèrent à la vaisselle, avant de faire le parterre. Enfin, après avoir constaté que chaque objet était à sa place, elles décidèrent de dresser la table du déjeuner.
-Ouf ! 
Sadjia pousse un long soupir et se laisse tomber sur une chaise.
-On peut dire que nous avons eu une matinée assez chargée. Il est temps pour nous de souffler un peu. Nesrine ébauche un sourire.
-Il y a encore la vaisselle du déjeuner à faire.
Sadjia lève les bras au ciel.
-Moi, je n’en peux plus.
-Alors après le déjeuner, tu n’auras qu’à remonter dans ta chambre et me laisser faire.
-Il n’en est pas question, s’écrie Faïza. Tu es notre invitée, Nesrine, et tu en as déjà assez fait pour ce matin.
-J’ai l’habitude de faire moi-même ma chambre et ma lessive chaque week-end, alors cela ne change pas grand-chose à mon programme.
-Non, cela change justement. Tu es chez nous pour te reposer et passer du bon temps. Allez, mettez-vous toutes les deux à table, nous allons déjeuner, et vous ferez ce qui vous plaira ensuite.
-Mais les autres ne sont pas encore là !, s’exclame Nesrine.
Faïza hausse les épaules.
-Crois-tu que je vais m’amuser à les attendre ? Hichem est sûrement au café pour une partie de dominos, et les garçons ne rentrent pratiquement qu’en fin de journée. Allez, pas de chichi, attablez-vous toutes les deux, je vais servir.
Malgré le froid et la pluie, la journée passe agréablement pour tout le monde. Sadjia et son amie avaient fini par remonter dans leur chambre pour papoter et regarder un film, puis passèrent une divertissante soirée avec le reste de la famille, avant de se retirer. Nesrine s’allonge sur son lit et prend un livre. Sadjia se met à feuilleter une revue. Au bout de quelques minutes, elle la referme et se redresse sur son lit pour demander :
-Dis-moi, Nesrine, que penses-tu faire après tes études ?
La jeune fille soupire.
-Là est justement toute la question. Je ne sais quoi te dire.
Sadjia se tut, puis reprend :
-Commence donc par envoyer quelques demandes d’emploi par-ci, par-là. Je pense que d’ici l’obtention de ton diplôme, tu pourras tomber sur un petit job.
-Peut-être, mais le problème dans tout ça est que je ne connais rien d’autre que les rudiments de ma filière.
-Eh bien, ma chère amie, il faut toujours se dire que malgré tes études universitaires, tu devrais te contenter de ce qui se présentera à toi. Nesrine hausse les épaules.
-Je ne ferai pas la fine bouche bien sûr, mais je dois aussi apprendre à m’adapter.
-Tu pourras t’adapter à toutes les situations. N’oublie pas que tu seras psychologue, donc apte à comprendre les maux sociaux et leurs dérivés. Cependant, si on te proposait d’enseigner ou de travailler dans une administration, ne refuse pas.
 

(À  SUIVRE)
Y. H. 
y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER