Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

55e partie

L’intruse

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : À leur retour du voyage de noces, Nesrine et Amir rendirent visite à leurs parents. Nesrine invitera la famille à dîner chez elle. Hichem la taquine, et elle demande à son mari de l’aider à lui tenir tête :

Il sourit :
-Mon père a toujours été un plaisantin qui ne rate jamais l’occasion de le démontrer.
-C’est une raison supplémentaire pour demander du renfort.
On rit encore, et Faïza sert des boissons fraîches :
-En tous les cas ma fille, nous sommes tous heureux de vous revoir parmi nous.
-Et nous donc !
Sadjia demande :
-C’était comment ce voyage de noces ?
-Fabuleux… Nous avons visité des sites inoubliables. Amir va vous montrer des vidéos et les photos qu’on a prises.
-Et maintenant ? Que comptes-tu faire Nesrine ?
-Reprendre mon boulot bien sûr. Heu… Mais…
-Mais ?
-Heu… Amir m’a proposé d’ouvrir un cabinet. J’ai déjà pris les devants pour louer un deux pièces non loin de chez nous.
-C’est formidable Nesrine.
-Heu… Désolée ma chère belle-sœur, mais vu que j’habite de l’autre côté de la ville, je n’avais d’autres choix que celui de me lancer à mon propre compte.
-Crois-tu que tu auras l’occasion de revoir tous tes anciens patients.
-Peut-être pas tous. Mais j’en aurais d’autres. Heu… Sadjia, j’espère que tu ne m’en voudras pas ?
-Mais pas du tout ma chérie. Seulement, il faut que tu saches que cela ne sera pas facile pour toi de redémarrer à zéro.
-Il y a un début à tout.
Faïza l’interrompt :
-Oui ma chérie. Il y a un début à tout. Je crois que Sadjia est simplement déçue de ne pas t’avoir auprès d’elle chaque jour.
-Je comprends, mais nous viendrons souvent vous rendre visite Amir et moi.
Quelques jours passent. Un après-midi, alors qu’elle rentrait de son travail, Sadjia remarque une femme voilée devant la maison. À sa vue, cette dernière s’esquive. La jeune fille la suivra un moment des yeux, puis hausse les épaules.
Elle rentre à la maison et trouve sa mère en plein ménage. Elle se hâte de la rejoindre, et l’aida à terminer de laver le parterre, puis à remettre de l’ordre dans le salon et la cuisine. Faïza ne lui sembla pas en forme, mais elle n’en lui en fera aucune remarque. Peut-être était-elle juste fatiguée. Néanmoins, les cernes sous les yeux et ses gestes un peu lents, l’inquiétèrent. 
-Maman, tu sembles épuisée.
Faïza tente de sourire :
-Je suis juste un peu fatiguée. La journée a été bien pleine pour moi.
 

(À  SUIVRE)
Y. H. y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER