Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

73e partie

L’intruse

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Nesrine est un peu déçue d’apprendre fortuitement que Sadjia était une enfant adoptée. Faïza rétorque que sa fille portait leur nom et avait toujours été considérée comme l’une des leurs.

Après le déjeuner, Nesrine quitte la maison. Elle se rend à son cabinet, et se met à se remémorer la scène à laquelle elle avait pris part, alors qu’elle ne s’était rendue chez ses beaux-parents, que pour prendre des nouvelles de Faïza. Le destin lui faisait encore un clin d’œil. Elle est convaincue maintenant que Sadjia ne l’avait prise sous son aile protectrice que parce qu’elle lui rappelait sa situation. Mais pourquoi lui avait-elle caché son passé ? Peut-être qu’elle ne voulait pas qu’elle apprenne qu’elle aussi était une enfant abandonnée. Cependant, elles étaient si proches, si complices dans leur relation. Elle-même s’était sentie confiante envers elle, et ne lui avait rien caché. Elle soupire. En tout cas, Hichem est impliqué dans cette affaire. Hadjira n’en démordait pas. Elle voulait le rencontrer pour le mettre devant un fait accompli. Cette femme avait du caractère, et elle n’est pas du genre à se laisser faire. Si elle avait dit qu’elle comptait remettre les pendules à l’heure, c’est qu’elle en était bien capable. Quelqu’un frappe à la porte de son bureau. Son assistante lui annonce que son premier rendez-vous de l’après-midi venait d’arriver. Sadjia rentre plus tôt que d’habitude à la maison. Elle retrouve sa mère au salon, et sourit :

-Tu t’accordes enfin quelques heures de repos à ce que je vois, maman.
-Oh ! Pas vraiment. Je voulais juste suivre une partie de mon feuilleton préféré à la télé.
-C’est une bonne raison pour faire une pause. D’habitude, tu es cloîtrée dans ta cuisine.
-Je n’ai rien préparé pour aujourd’hui. 
Tout à l’heure, Nesrine est passée, et nous avons déjeuné de grillades et de frites. Mais pour ce soir, je vais juste réchauffer les restes d’hier.
-Ne t’en fais pas maman, nous nous contenterons de ce qu’il y a. Alors, tu te sens mieux ?
-Oui, ça va. Je… Je pense que je vais adhérer à ta proposition pour quelques jours de vacances avec ton père.
Sadjia sourit :
-À la bonne heure. Tu optes pour une cure thermale ou un voyage ?
-Je ne sais pas encore. Je n’ai pas abordé ce sujet avec Hichem.
-Eh bien, nous en discuterons dès ce soir. Heu…Nesrine est donc passée ?
-Oui, ce matin. Tu n’aurais pas dû la déranger.
-Je voulais avoir une alliée pour t’inciter à songer à prendre des vacances. Elle était tout à fait d’accord sur le sujet, et m’avait promis de passer pour t’en parler.
Elle s’étire :
-Je vais nous préparer un café. Papa n’est pas encore rentré ?
-Non, il est retenu à l’extérieur… Heu… Vas-y, prépare-nous un café, Sadjia
 

(À SUIVRE)
Y. H.  
y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.

 

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER