Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

10e partie

Maya

© Dessin/Ali Kebir.

Résumé : Samia est heureuse. Des hommes de la trempe de Djamel ne courent pas les rues. Son air gai n’échappe pas à ses parents qui, de leur côté, sont heureux pour elle. La jeune fille, cependant, hésite encore à donner une suite à cette demande en mariage. 

Elle se surprend à sourire, et sa mère le remarque.
-Tu as l’air heureuse, ma fille. À la bonne heure. Dois-je comprendre par là que tu consens à accorder ta main à cet homme ? 
Samia se lève et lance :
-Tu as bien dit mère que de telles décisions ne se prennent pas à la légère. Je ne pourrais donner suite à cette demande qu’une fois que j’aurais bien réfléchi.
-Je vois. Tu veux nous faire languir.
-Non, détrompe-toi. Laisse-moi juste le temps de voir plus clair dans cette affaire. Bien qu’il soit beau et issu d’une famille noble, je me rends tout de même compte que je ne connais rien de cet homme.
-Moi non plus, je n’ai pas connu ton père quand je l’ai épousé.
-Autre époque, autres mœurs.
-N’empêche qu’on a fondé une famille et qu’on a vécu heureux. 
-Oui. Mais de nos jours, beaucoup de choses ont changé.
-Tu veux dire que les futurs mariés doivent d’abord se connaître et s’apprécier ?
-Pourquoi pas ?
-Mais cela ne marche pas à tous les coups.
-C’est vrai, mère, mais une simple différence de caractère peut engendrer un tas de conflits. 
-Tu crois que tu peux découvrir le caractère d’une personne en quelques jours ?
-Non. Mais j’aurais au moins une idée sur elle.
-Tu comptes donc rencontrer Djamel avant de donner ta réponse ?
-Si vous n’y voyez pas d’inconvénient.
Le silence plane un moment dans la pièce, puis son père se voit contraint de lancer :
-Une fois que les fiançailles sont officialisées, je n’y verrai aucun empêchement.
-Non, père. Je vais prendre contact avec cet homme avant qu’il n’y ait quoi que ce soit d’officiel. Je préfère qu’on discute d’abord entre nous de certaines conditions, avant de nous engager.
Scandalisé, son père s’écrie :
-Mais il va te pendre pour qui ?
-Pour une fille consciencieuse. Je suis certaine que lui aussi aimerait me connaître avant de m’épouser, toutefois, si je lui plais au point où il consentira à prendre cette peine.
Sa mère sourit.
-Mais bien sûr que tu lui plais, ma chérie. Et ta future belle-mère n’a pas cessé de faire tes éloges. 
D’ailleurs, tout le monde avait remarqué que ce jeune homme n’avait cessé de te dévorer des yeux.
-Certes mère, mais le physique n’est pas tout. Peut-être que nous sommes beaux et jeunes tous les deux, alors que nos idées sont incompatibles. Et s’il y a incompatibilité dans un couple, il y aura toujours des aléas. Et des aléas de taille.
-Que Dieu nous en préserve, lance son père. Samia, tu es l’artisane de ton avenir. Fais donc ce qui te paraîtra le mieux. Cependant, je te préviens, je n’aimerais pas me retrouver dans une situation incommodante. As-tu compris ?
-Très bien, père. Je te promets de faire pour le mieux, pour ne causer aucun ennui.
-Je te signale aussi que je ne t’autoriserai à revoir cet homme qu’une seule fois. Pour discuter, il y a le téléphone. 
-Promis, père.
-Alors ma fille, je n’ai plus qu’à te souhaiter bonne chance.
 

(À SUIVRE)
Y. H. 
y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER