Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Des Gens et des Faits

67e partie

Maya

© Dessin/Ali Kebir

Résumé : Samia put enfin dénicher un job et un studio. Maya semble s’adapter mieux à son nouvel environnement une fois mise à l’école. Un jour, Samia se hasarde à appeler son mari, mais se rend compte tout de suite de sa gaffe. Ce dernier se doute de son geste.

Il secoue la tête et va récupérer dans son cartable cette lettre de malheur qu’il avait reçue quelques jours auparavant et dans laquelle sa femme lui expliquait qu’elle avait pris la décision de le quitter afin qu’il puisse prendre en considération sa situation et assurer son avenir. 
L’homme passe la main dans ses cheveux. Finalement, c’est lui l’imbécile dans toute cette affaire. C’est lui qui, en dépit de tout, l’avait laissée partir seule avec Maya à l’étranger, sans en mesurer les conséquences. 
Il avait compté sans l’intelligence de sa femme. Bien entendu, il n’avait à aucun moment douté de ce qu’elle planifiait.
Il se rappelle qu’elle avait emporté des photos avec elle, mais qu’il n’avait pas jugé nécessaire de lui en demander les raisons, prenant cela pour un geste anodin.
Il se met à réfléchir. Où est-elle donc partie ? Il était certain qu’elle avait quitté l’Italie. 
Oh oui ! Elle n’était pas dupe. Elle avait quelques membres de sa famille quelque part en Europe, mais là aussi, il savait qu’elle n’oserait pas s’y aventurer, car il retrouvera facilement sa trace.
Il décide en fin de compte d’entamer des recherches. 
Il commence par contacter ses beaux- parents, mais ces derniers lui apprirent qu’eux-mêmes n’étaient au courant de rien et que leur fille avait pris seule cette décision de s’installer sous d’autres cieux. Peut-être n’était-ce qu’un grain de folie passager ?
Mais Djamel savait que lorsque Samia prenait une décision, c’était irréversible.
Il contacte des amis et quelques collègues à elle. En vain. Personne ne savait où était passée la jeune femme qui était censée prendre quelques jours de congé pour se reposer et reprendre son travail tout de suite après. 
Son enquête n’ayant pas abouti à grand-chose, Djamel prend une ultime décision : il partira en Europe et retrouvera son épouse et sa fille.
Son visa en poche, il prend sans plus tarder un billet d’avion pour Paris. Il savait que sa femme préférera de loin la capitale française qu’une autre destination européenne pour s’y installer. Mais où pouvait-elle être en ce moment ?
Dès son arrivée à Paris, il se met à courir les hôtels et les auberges. En vain. Il n’y avait aucune trace de Samia et de sa fille. 
“Quel idiot je suis, se dit-il. Mais bien sûr qu’elle ne va pas séjourner dans un hôtel. Elle avait quelque part compris que je n’allais pas rester les bras croisés à la réception de sa lettre !”
 

(À SUIVRE)
Y. H.
y_hananedz@yahoo.fr
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER