Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Marché de gros de Sétif

Bras de fer entre administration et mandataires

© D. R.

Ouvert depuis une année, le marché de gros des fruits et légumes de Sétif sis à Aïn Sfiha est depuis dimanche paralysé. En effet, après une ouverture au forceps, car le marché est resté fermé des mois durant, avant le transfert des commerces de souk El-Fadjr, les mandataires ont débrayé pour demander le départ du premier responsable du complexe géré par l’EPE Magros SPA ainsi que l’application de la décision désignant le périmètre de protection du marché (arrêté du wali en date du 30 septembre 2019 sous le n°4611). “Nous avons été lésés, car trois marchés de gros (Beïda Bordj, Aïn Oulmène et El-Eulma) continuent à exister.

Cela nous a causé un grand préjudice”, nous dira un mandataire. Les représentants des commerçants nous ont indiqué que la nécessité de revoir les lois régissant la location, voire la concession est toujours l’une des principales revendications des commerçants. Ils demandent aussi le prolongement des délais de versement du montant de la deuxième tranche, soit 500 000 DA, à six ans. Ces derniers ont aussi demandé leur association à la prise de décision, notamment dans l’organisation.

“Nos collègues du hall n°1 dont les locaux sont isolés ont déclaré faillite à cause de la fermeture du portail qui est près de leurs locaux”, dira Mohamed, qui a souligné que les mandataires ont aussi demandé le changement du statut du détenteur du registre du commerce de personne physique à personne morale. Pour entendre l’autre son de cloche, nous avons tenté de contacter le directeur du complexe, en vain. Une commission d’enquête a été dépêchée hier pour essayer de trouver une solution à ce problème.
 

FAOUZI SENOUSSAOUI

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER