Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

JIJEL

Des ambulances et des salles de soins en renfort

© D. R.

Retenue dans le cadre du programme de réhabilitation octroyé à la wilaya il y a un peu plus d’une année, l’acquisition de neuf ambulances est sur le point d’être effective. C’est ce qu’on croit savoir au vu des annonces faites par des responsables de la wilaya, qui font part de cette acquisition pour renforcer le secteur de la santé, en butte à des difficultés dans le transport des malades, notamment dans les zones rurales. Ces ambulances s’ajouteront à l’imminente inauguration de trois polycliniques, dont l’une est fin prête pour recevoir les malades à El-Milia, après son achèvement total.

Le secteur s’est également renforcé par l’ouverture de dix-huit salles de soin depuis le début de l’année, dont certaines sont implantées dans des localités éloignées. On déplore cependant que ce secteur reste toujours dans l’attente de la levée du gel qui touche les projets des hôpitaux dont a bénéficié la wilaya il y a quelques années.  Le difficile contexte que traverse le pays sur le plan financier a renvoyé à des délais non précisés la réalisation de deux hôpitaux de 250 lits à Jijel et à Taher, en plus de deux autres de 60 lits à Belghimouze et Chekfa. 

À cela s’ajoute le projet d’un autre établissement psychiatrique à El-Milia, retenu depuis presque une décennie, mais dont les travaux n’ont pas été lancés. Cette situation a fait que les structures hospitalières existantes n’ont plus la capacité requise pour contenir le flux de malades qui les sollicitent quotidiennement.

Dans certains hôpitaux, les malades, par manque de places, passent pratiquement la nuit sur des chaises dans les salles d’urgence. C’est d’ailleurs sous cet angle que l’urgence est signalée pour renforcer la capacité d’accueil des structures existantes en lançant les projets des établissements gelés. 

 

A. Z.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER