Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Les souscripteurs en appellent aux autorités compétentes

L’illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset


Envahi par le béton illicite et des constructions prosaïques qui ne répondent à aucune norme architecturale, le site des logements Aadl à Tamanrasset risque de perdre de son attractivité urbaine. Du moins c’est l’avis de l’association des souscripteurs à ce programme d’habitat qui vient de saisir officiellement le directeur régional de l’Aadl à Ouargla à ce sujet. Pour stopper la propagation du parpaing illicite vers l’assiette du projet et, du coup, mettre un terme à ce problème qui est pour beaucoup dans le retard accusé dans la réalisation des 200 unités prévues, il a été recommandé de prévoir une opération portant érection d’un mur de clôture devant entourer toutes les extrémités du site.

Le président de ladite association, Youcef Babkar, a insisté sur l’aspect urgent de cette opération qui devrait intervenir avant la réception définitive des 150 logements (100 de type F4 et 50 de type F3), dont la livraison est prévue à partir du mois de novembre prochain. En attendant la réalisation de ce rempart, l’association a préconisé le barreaudage des fenêtres et le choix d’un modèle solide et esthétique dans le but de préserver la beauté architecturale des logements en évitant les initiatives individuelles.

Cette mesure sécuritaire devenue plus qu'indispensable est, précise M. Babkar, imposée par la recrudescence préoccupante des vols et par la répétition des actes de vandalisme constatés tout récemment dans nombre de logements en construction. Le projet d’un stade de proximité a également été proposé par le représentant des souscripteurs afin d’occuper les espaces inexploités qui suscitent la convoitise de la mafia du foncier.

Revenant sur les dernières réserves techniques émises lors de ses sorties sur le terrain, l’association des souscripteurs a tenu à faire savoir que les imperfections signalées ont fait l’objet d’une rencontre avec le directeur local du logement, deux représentants de la direction régionale de l’Aadl à Ouargla et un autre représentant du maître d’ouvrage délégué, qu’est l’OPGI.

Ce dernier a été ainsi contraint de mettre plus de tonus pour lever les réserves, notamment concernant les travaux de voirie et réseaux divers, avec pour finalité de livrer les 150 logements réalisés dans les tout prochains jours. Connu pour sa persévérance et son sens de l’engagement, le DG de l’OPGI de la wilaya de Tamanrasset, Yacine Amokrane, aura mobilisé plus d’effectif pour achever les travaux des réseaux devant préalablement être soumis à l’essai à l’effet de constater les ajustements et les réparations à effectuer.

Pour ce qui est de la réalisation des 50 logements restants de type F3, dont les travaux étaient à l’arrêt depuis 2017, M. Amokrane assure que le marché a été octroyé à une autre entreprise qui vient d’installer son chantier. Celle-ci a été soumise à presser la cadence pour pouvoir rattraper le retard cumulé avant et après la résiliation du marché avec la première entreprise.
 

RABAH KARÈCHE 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER