Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Effondrement de salles désaffectées de l'école Mohamed-Lasmar à Azzaba (Skikda)

L’inertie des autorités locales dénoncée

© D. R.

Le pire a été évité, puisque l'incident s'est produit durant le week-end. 

“Le pire a été évité, Dieu soit loué”, nous dira un parent d'élève très en colère contre les décideurs locaux qui sont restés sourds aux cris de détresse des parents d'élèves. En effet, le pire a été évité, puisque l'incident s'est produit durant le week-end, l'école était vide. Il s'agit de l'effondrement partiel d'anciennes salles désaffectées de l'école Mohamed-Lasmar, à la cité Diar Ezitoune de Azzaba, une trentaine de kilomètres à l'est de Skikda. Les parents d'élèves ne comprennent pas cette inertie des autorités locales qui laissent des salles de cours dans un piteux état, menaçant ruine et surtout menaçant la vie des potaches sans lancer l'opération de démolition. 

Des parents d'élèves qui se sont rassemblés devant l'école exigeant qu'on lance dans l'immédiat une opération de démolition de ce qui reste des salles et le nettoyage et la sécurisation des lieux, sinon ils vont empêcher leurs enfants de se rendre dans cette école sinistrée.  Par ailleurs, cette ville a aussi connu des perturbations jeudi dernier à l'école Ahcène-Laoufi suite à la décision des parents d'élèves d’empêcher leurs enfants de se rendre à cette école qui se trouve dans “un état intolérable”, nous dira l'un d'eux. 

Ces parents exigeaient la réhabilitation des salles de cours et la réfection des étanchéités avant l'arrivée des pluies, vu que le toit est devenu telle une passoire pour les eaux de pluie perturbant les cours durant les jours pluvieux. Ces parents en colère évoquent aussi le fait de transformer une partie du réfectoire en salle de cours où les élèves sont incommodés par le bruit et aussi l'odeur de la bouffe. Ils évoquent la cour de récréation qui est plongée dans la gadoue lorsqu'il pleut.

 

A. Boukarine

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER