Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Une thérapie de choc est nécessaire pour sa réhabilitation

Un nouveau staff pour le CHU de Sétif

L’entrée du CHU Saâdna-Abdennour de Sétif. © D.R

Une situation chaotique règne en maître dans cet établissement hospitalier et ses unités.

Tombé en décrépitude au point où la navigation à vue est devenue le mode de gestion le plus approprié pour la structure, le CHU Saâdna-Abdennour de Sétif, dont l’ex-directeur général est condamné à 3 ans de prison ferme pour faux et usage de faux et dilapidation de deniers publics, a un nouveau directeur général. 

En effet, le directeur des ressources humaines du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Charik El-Hadj, a procédé avant-hier à l’installation du nouveau directeur général ainsi que son staff composé de plusieurs cadres de l’École nationale d’administration (ENA) et de l’École nationale de management et de l’administration de la santé (ENMAS). 
Le nouveau n°1 de la structure qui dessert un bassin de 7 millions d’habitants a auparavant géré l’établissement public de santé de proximité du chef-lieu de wilaya pendant plus de 4 ans.

Il aura du pain sur la planche pour redresser la situation chaotique qui règne en maître dans le CHU et ses unités. “La tâche du nouveau directeur général ne sera pas de tout repos, car les vieux réflexes ont la peau dure et il n’a pas l’expérience pour gérer une aussi grande structure”, nous dira un professeur en médecine exerçant dans ladite structure depuis plus de 20 ans et qui a tenu à souligner que tous les directeurs qui se sont succédé ont échoué dans leur mission.

Pis encore, selon notre interlocuteur, la situation est devenue pire ces dernières années. Par ailleurs, nous avons appris que les nouveaux responsables de la structure, dont le secrétaire général Abdelouahab Meliani et le directeur des ressources humaines Abdelkader Daachi ainsi que les directeurs des moyens et la directrice de la formation continue, sont issus de la même structure et connaissent les maux du CHU qui nécessite une thérapie de choc.

Sur un autre volet, la désignation de Pr Mehnane Abbès à la tête de la direction des activités médicales et paramédicales de la structure a été saluée par la plupart des médecins et paramédicaux exerçant au CHU. 
À peine l’annonce de l’installation du nouveau directeur général faite que des appels ont été lancés à travers la page facebook du CHU.

 

 


FAOUZI SENOUSSAOUI



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER