Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Alors que des députés avaient annoncé leur boycott

Des manifestants empêchent une séance du Parlement libanais

© D. R.

Plusieurs centaines de manifestants ont occupé dès les premières heures de la matinée les abords du Parlement, à Beyrouth, obligeant ainsi les parlementaires libanais à renoncer à tenir une séance prévue pour l'examen d'une proposition de loi d'amnistie. Selon les manifestants, cités par des médias locaux, cette loi prévoit l’absolution de plusieurs personnes accusées de corruption, un des fléaux dénoncé justement par le mouvement de contestation depuis plus d'un mois.

“La séance a été reportée à une date qui sera déterminée ultérieurement”, a annoncé un responsable du Parlement, Adnane Daher. Il a évoqué l'absence de quorum et les conditions exceptionnelles actuelles, en particulier sécuritaires. Son annonce est intervenue après une forte mobilisation des protestataires décidés à empêcher les députés de rejoindre l'hémicycle.

Lors de ce rassemblement, les forces de l’ordre sont intervenues, parfois violemment, contre les manifestants. La séance parlementaire devait également examiner une proposition de loi  concernant la création d'un tribunal spécialisé dans les crimes financiers ou liés à la gestion des fonds publics. Le texte prévoit que les juges soient nommés par le Parlement, ce qui met en question leur indépendance et porte atteinte à la séparation des pouvoirs, selon des observateurs.

La présidente du bloc parlementaire du “Futur”, la députée Bahia Hariri, avait annoncé que le bloc allait boycotter cette séance qui a déjà été annulée, mardi dernier, pour des raisons sécuritaires, a rapporté l’agence de presse officielle NNA. Le Liban est secoué depuis le 17 octobre par un soulèvement inédit réclamant le départ d'une classe dirigeante jugée corrompue et incompétente. Ce mouvement mobilise quotidiennement des centaines de milliers de Libanais de tous bords. 
 

K. B./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER