Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Libye

Khalifa Haftar provoque des morts parmi les civils

Le quartier résidentiel d'Abou Slim, au sud de Tripoli, théâtre de raids aériens opérés par les troupes de Khalifa Haftar. © D. R.

Hier, la Russie a rejeté la deuxième mouture d’un projet de résolution condamnant les violences en Libye, que le Royaume-Uni a présenté aux membres du Conseil de sécurité de l’Onu.

L’aviation de l’Armée nationale libyenne (ANL), dirigée par le controversé maréchal Khalifa Haftar, a mené dans la nuit de mardi à hier de nouveaux raids qui ont fait des victimes parmi les civils dans le sud de la capitale Tripoli, au cœur d’une bataille féroce depuis deux semaines. Au moins 6 personnes, dont 3 femmes, ont été tuées dans les quartiers résidentiels d'Abou Slim et Al-Antissar, dans le sud de Tripoli, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha), a rapporté l’AFP. Le maire du quartier d'Abou Slim, Abdelrahman Al-Hamdi, a confirmé le bilan de 6 morts, ajoutant que 35 autres personnes avaient été blessées. Selon la presse libyenne, l’aviation de Haftar a procédé à des raids anarchiques sur plusieurs quartiers du sud de Tripoli, où ses forces ont du mal à avancer vers le centre de la capitale libyenne. L’ANL a utilisé des missiles de type “Grad”, selon la même source. Outre les victimes civiles, ces bombardements nocturnes ont provoqué d’importants dégâts matériels. “Nous allons présenter demain (hier, ndlr) tous les documents à la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité”, a déclaré le président du Conseil présidentiel et non pas moins chef du Gouvernement d’union nationale (GNA), Fayez al-Serraj, dans une vidéo, avant de se déplacer personnellement sur le lieu des bombardements de l’ANL. M. Sarraj a estimé qu'“il était de la responsabilité juridique et humanitaire du Conseil de sécurité (de l'ONU) et de la communauté internationale, de tenir ce criminel responsable de ses actes”, ont rapporté les médias locaux. Mardi, la procureure de CPI, Fatou Bensouda, a prévenu qu'elle n'hésiterait pas à élargir ses enquêtes pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en Libye. “Personne ne doit douter de ma détermination à cet égard”, a affirmé dans un communiqué la procureure de la CPI dont le siège est à La Haye. Pour rappel, les combats ont fait en deux semaines au moins 189 morts ­—parmi lesquels des civils —, 816 blessés et plus de 18 000 déplacés, selon un nouveau bilan de l'Organisation mondiale de santé (OMS). Les raids d’hier ont eu lieu au moment où le Conseil de sécurité se réunissait pour discuter sur la situation en Libye. “Au Conseil de sécurité réuni en ce moment, regarder ce que fait ce criminel”, a-t-il poursuivi. Mais au Conseil de sécurité, la communauté internationale reste divisée face à cette volonté du maréchal à prendre le contrôle de Tripoli au prix de centaines de morts et de blessés, pour imposer un pouvoir militaire en Libye. La Russie a rejeté à deux reprises le texte d’un projet de résolution du Royaume-Uni, appelant à l’arrêt immédiat des hostilités à Tripoli et à faciliter l’accès des humanitaires sur place. Le texte présenté par le Royaume-Uni considère que l’offensive de l’ANL constitue une véritable “menace à la stabilité de la Libye et à la recherche d'une solution politiques à la crise”. La semaine dernière, Moscou a bloqué un autre projet de déclaration du Conseil, invitant l'ANL à suspendre son offensive continue à soulever des objections quant aux références critiquant Haftar, selon un diplomate de l'ONU.
 

Lyès Menacer



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER