Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Libye

Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense

© D. R.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou,  a reçu hier le maréchal Khalifa Haftar,  homme  fort  de  l'Est libyen,  que  la Russie est accusée de soutenir  dans  son  conflit  avec  le  gouvernement  de  Tripoli.  Selon  un communiqué du ministère russe de la Défense, les deux hommes ont discuté de la situation en Libye, du “rôle important de négociations” organisées à Moscou en janvier et de la “nécessité de remplir” les conditions fixées lors d'une conférence internationale à Berlin.

L'armée russe n'a pas  précisé  le  lieu  de  leur  rencontre et  donné  peu  de détails supplémentaires. Passé à l'offense en  avril 2019  contre  Tripoli, le maréchal Haftar est soutenu par la Russie, les Émirats arabes unis, l'Égypte et la Jordanie, alors que le GNA, soutenu par l'ONU, bénéficie de l'appui de la Turquie et du Qatar.

La Russie  est notamment soupçonnée  d'appuyer  le maréchal  Haftar,  un russophone ayant étudié en Union soviétique, avec des armes, de l'argent et des mercenaires du groupe privé russe Wagner, ce que dément Moscou.

Lors  d'une  conférence  internationale  à  Berlin, le 19  janvier  dernier, des promesses ont également été faites de mettre fin aux ingérences, encourager les négociations et respecter l'embargo sur les armes.  Des combats sporadiques ont néanmoins toujours lieu quotidiennement près de Tripoli, et les armes continuent d'affluer dans le pays.

Les affrontements entre factions  rivales  libyennes  n'ont  pas  cessé  dans le pays depuis la chute, en 2011, du dictateur Mouammar Kadhafi, après une révolte et une intervention militaire menée par la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

 

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER