Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Construction d'un barrage éthiopien sur le Nil

L’Égypte annonce des discussions en Russie

© D. R.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a déclaré qu'il tiendra des pourparlers avec le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed au sujet du barrage sur le Nil évoquant “l'impasse” entre les deux pays au sujet de ce grand ouvrage construit sur le Nil bleu, en Éthiopie, et qui pourrait entraver l'approvisionnement en eau côté égyptien, ont rapporté hier des médias locaux.

S'exprimant dimanche soir lors d'une conférence télévisée au Caire, M. Sissi a affirmé qu'il tiendra des pourparlers avec le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed au sujet du barrage sur le Nil, en Russie, en marge des travaux du sommet Russie-Afrique prévu la fin du mois d'octobre.

Dans ce sillage, il a évoqué “l'impasse” entre les deux pays au sujet du grand barrage de la Renaissance (Gerd) sur le Nil bleu, en Éthiopie. “Je me suis mis d'accord avec le Premier ministre éthiopien pour le rencontrer à Moscou et discuter de la question afin de progresser”, a déclaré le président égyptien, ajoutant : “Espérons que le problème sera résolu.”

Les dirigeants du continent africain doivent assister à un sommet Russie-Afrique fin octobre à Sotchi, alors que l'Égypte assure la présidence tournante de l'Union africaine. Début octobre, des négociations entre les trois pays concernés, l'Égypte, le Soudan et l'Éthiopie, à Khartoum avaient abouti à une “impasse” selon Le Caire.

L'Égypte avait alors appelé à une médiation internationale au sujet de la construction du Gerd. La diplomatie éthiopienne a rejeté la demande de médiation, en la qualifiant de “déni injustifié des progrès” réalisés pendant les négociations. 
 

R. I./Agences



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER