Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Crise politique au Venezuela

Réunion jeudi du groupe de contact de l'UE en Uruguay


La première réunion du groupe de contact international constitué par l'UE afin d'aider à l'organisation d'une nouvelle présidentielle au Venezuela aura lieu le 7 février à Montevideo, ont annoncé hier la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le président uruguayen Tabare Vazquez. “L’Uruguay et l'Union européenne accueilleront conjointement, jeudi 7 février” cette réunion “qui aura lieu à Montevideo” au “niveau ministériel”, écrivent les deux responsables dans un communiqué conjoint. Cette annonce intervient le jour même de l’expiration du délai de 8 jours, fixé par des pays membres de l’UE au président Maduro pour tenir une présidentielle anticipée, faute de quoi ils reconnaîtront le président du Parlement, Juan Guaido, comme chef de l'État par intérim. Or le chef de l'État vénézuélien s'est à nouveau dit, samedi, lors d'un rassemblement de ses partisans à Caracas, favorable à la tenue d'élections législatives anticipées dans le courant de l'année, alors que le Parlement, contrôlé par l'opposition, a été dépouillé de l'essentiel de ses pouvoirs au profit d'une Assemblée constituante acquise à Nicolas Maduro. Le mandat actuel des députés, élus fin 2015, court de janvier 2016 à janvier 2021. Et les prochaines législatives doivent normalement avoir lieu fin 2020. Pour rappel, M. Guaido s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela. Il a été soutenu par les États-Unis, accusés par Caracas de mener un putsch contre Maduro. D’autres alliés de Washington ont aussi reconnu M. Guaido, alors que la Chine et la Russie ont dénoncé ce coup de force. Quant à l’ONU, elle a appelé au dialogue entre le président vénézuélien et son rival, ce que M. Guaido refuse, appelant ses partisans à poursuivre leur manifestation contre M. Maduro.


L. M./Agences



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER