Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

L’attaque a fait 3 morts et 5 blessés

Tunisie : attentat kamikaze près de l’ambassade US

La police tunisienne s’affairant sur le lieu de l’attentat. © D.R.

La Tunisie, sous état d'urgence depuis novembre 2015, est constamment exposée à une menace terroriste notamment depuis que la  Libye  s’est enfoncée  dans  un  conflit  meurtrier. 

Un  attentat  terroriste  a  visé  hier,  en  fin  de  matinée, vers  11h,  le  cœur de  la  capitale tunisienne, dans le quartier des Berges du Lac 2 où se trouve l'ambassade américaine, à Tunis. Selon les premiers éléments de l’enquête, l'ambassade américaine était ciblée par cette attaque qui a replongé la Tunisie dans le souvenir de la série d'attentats-suicides dont elle a été l'objet ces dernières années.

“Un policier, touché par l’explosion, a succombé à ses blessures”, a indiqué une source du département tunisien de l’Intérieur, ajoutant que “l'opération a entraîné la mort des deux assaillants, blessé 4 policiers et légèrement blessé un civil”.

Selon un responsable de la police, “les deux terroristes étaient sur le même scooter et ils se sont fait exploser en tentant de forcer un barrage, avant l’entrée de l’ambassade. (...) Une passante a été blessée en étant soufflée par l'explosion”. La police scientifique a immédiatement été dépêchée sur les lieux, survolés par un hélicoptère.

Le chef de service de médecine légale à l'hôpital Charles-Nicolle, Moncef Hamdoun, a déclaré au micro de la radio tunisienne Mosaïque FM, que les fragments des dépouilles des kamikazes ont été retrouvées à 150 m du lieu de l'attentat, alors que d'autres ont été ramassés sur le toit de l'un des immeubles environnants, ce qui prouve la puissance de l'explosion. L'ambassade américaine a affirmé sur Twitter avoir pris des mesures après l’explosion, invitant à éviter la zone. “Tout un périmètre de sécurité a été délimité dans le quartier d’affaires du Lac 2, juste à côté de la bourse de Tunis.

C'est un quartier qui est très fréquenté car il est composé d’énormément de bureaux et d’ambassades. Pour l’instant, les autorités n’ont pas donné d’identités ou de revendication”, a indiqué pour sa part, l’agence officielle TAP. Selon cette dernière, le pôle judiciaire tunisien antiterroriste s'est saisi de l'enquête sur l'attentat-suicide. La même source a ajouté que “le ministère public, la brigade de la police technique et les unités sécuritaires se sont rendus sur les lieux de l'attaque terroriste pour effectuer les prélèvements nécessaires”.

L'unité nationale tunisienne de lutte contre le terrorisme d'El Gorjani a été chargée en outre d'assurer le suivi de l'enquête afin d'identifier, en collaboration avec les laboratoires d'analyses criminalistiques, les auteurs de l'attentat-suicide. Selon Mosaïque FM, des brigades sécuritaires ont effectué des descentes dans l'un des quartiers du Kram, d’où seraient originaires les deux terroristes.

L'un d'eux, a ajouté la radio tunisienne, venait de quitter la prison. La dernière attaque terroriste en date en Tunisie remonte à fin juin 2019, lorsqu'un double attentat-suicide avait visé des policiers dans le centre de Tunis et devant une caserne. Revendiqués par l'organisation terroriste autoproclamée Etat islamique (EI/Daech), ils avaient tué un policier et fait ressurgir le spectre de la violence dans un pays traumatisé par une série d'attaques en 2015-2016.

La Tunisie est sous état d'urgence depuis novembre 2015, quand une attaque suicide contre la garde présidentielle à Tunis a fait 12 morts, tous des agents. Cet attentat avait également été revendiqué par Daech. Le pays est constamment exposé à une menace terroriste notamment depuis que la Libye s’est enfoncée dans un conflit meurtrier et sans issue.  
 

Karim B./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER