Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Attaque de présumés terroristes

Une douzaine de soldats tués au Mali

Les cadavres des soldats tués lors de l’attaque. © D.R

Samedi, un soldat égyptien du contingent onusien de la Minusma a été tué et quatre autres blessés, dans l’explosion d’une mine dans le centre du pays.

Une douzaine de soldats des forces armées maliennes (FAMAs) ont payé de leur vie lors d’une attaque de leur camp à Guiré, une petite localité du centre du Mali, théâtre d’une inquiétante recrudescence des violences armées ces derniers mois, a indiqué une source sécuritaire sous le couvert de l’anonymat. “Les FAMAs ont été attaqués ce jour dimanche 21 avril 2019 aux environs de 5h à Guiré, dans le secteur de Nara. Des renforts y ont été dépêchés. Les évaluations sont en cours”, s’est contenté d’affirmer un communiqué officiel de l’armée, diffusé sur sa page facebook. “Le poste complètement détruit et des matériels emportés par les ennemis”, selon la presse malienne, citant des sources locales. “Il y a au moins 10 militaires tués, les terroristes sont venus de la forêt du Wagadou”, a déclaré cette source sécuritaire sous le couvert de l'anonymat, a rapporté pour sa part l’AFP. “Ils étaient à moto et à bord de véhicules pick-up. Ils ont attaqué le camp, des véhicules ont été brûlés, d'autres emportés”, selon la même source. “Les tirs étaient comme la pluie. Les militaires ont été surpris. Les jihadistes sont venus de l'est et du sud du camp militaire. Ils ont brûlé des véhicules et sont repartis avec des véhicules. J'ai vu deux terroristes mettre leurs motos dans le véhicule de l'armée pour repartir avec”, a expliqué un habitant de la localité joint par l'AFP. “Des hommes lourdement armés ont attaqué tôt dans la matinée de ce dimanche 20 avril une base de l’armée à Guiré, localité située à une centaine de kilomètres de Nara (région de Koulikoro)”, a rapporté de son côté le journal en ligne Le Sahélien, ajoutant qu’“une douzaine de soldats aurait trouvé la mort et des dégâts matériels importants sont enregistrés selon une source. Le camp est presque entièrement détruit”. 
Selon une source militaire malienne, des renforts ont été dépêchés de Nara, à 370 km au nord de Bamako et 105 km de Guiré. Cette attaque intervient au lendemain de la mort d’un Casque bleu égyptien, alors que quatre de ses collègues de la mission de l’ONU ont été blessés dans l’explosion d’une mine qui a touché leur convoi sur l'axe Douentza-Boni, proche de la frontière avec le Burkina Faso, selon l’ONU. “Les forces de la (mission de paix) Minusma ont répondu, tuant un assaillant et en arrêtant 8 autres”, a indiqué le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans un communiqué, samedi soir. Le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif, avait auparavant aussi “fermement” condamné dans un communiqué une “attaque lâche”. “Les Casques bleus ont réagi de manière proactive et robuste, ce qui a permis de neutraliser et d'arrêter des assaillants”, a affirmé le commandant de la force de l'ONU, Dennis Gyllensporre, cité dans le communiqué de la Minusma. Dans son communiqué, Antonio Guterres appelle les autorités maliennes à agir rapidement pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire en justice. 
Pour rappel, le centre du Mali est devenu le nouveau théâtre des violences armées, qu’elles soient ethniques ou l’œuvre des groupes terroristes islamistes, qui profitent de l’absence de l’État pour semer le chaos. La faiblesse de l’armée malienne, mais aussi l’immensité du territoire de ce pays du Sahel rendent la lutte contre le terrorisme des plus difficiles, en dépit de la présence des forces de maintien de la paix de l’ONU, des soldats français de l’opération Barkhane, ou encore celle des forces du G5 Sahel.


Lyès Menacer



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER