Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Sidi Bel-Abbès

Deux parturientes décèdent en moins de 24 heures


Vendredi dernier, deux parturientes d’une vingtaine d’années sont décédées durant leur accouchement à l’établissement public hospitalier de gynéco-obstétrique de Sidi Bel-Abbès, alors que leurs bébés ont été sauvés à la suite de césariennes effectuées en moins de six minutes. Selon les informations préliminaires, la première femme décédée qui a accouché quatre fois auparavant présentait une cardiopathie et est morte avant le début de l’anesthésie. La seconde parturiente, souffrant du diabète, est décédée suite à une hypoglycémie, malgré le massage cardiaque qui lui a été dispensé. Dr Driss Khodja, directeur de wilaya de la santé et de la population, joint au téléphone, a déploré le décès des deux parturientes et a indiqué que les deux décès sont survenus à moins de 24 heures d’intervalle. “Nous attendons les conclusions du rapport de l’expertise légale pour connaître les causes des deux décès”, a-t-il précisé. À ce propos, le DSP a indiqué que “lors de ces deux accouchements, les personnels médicaux présents, composés de gynécologues et de sages-femmes, se sont tous mobilisés et ont fait le maximum pour sauver les deux parturientes et leurs bébés, surtout à l’instant de l’évolution du travail de dilatation pour provoquer la parturition. Il y a lieu de signaler qu’au niveau de la maternité, les problématiques tant redoutées sont les grossesses désirées qui sont associées à d’autres maladies et pour lesquelles les sages-femmes et les médecins n'ont pas été préalablement informés”.

A. B.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER