Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Le rendement à l'hectare ne dépassera pas les 10 quintaux

La récolte du vignoble bat son plein à Mostaganem

© D. R.

La récolte de raisin a été entamée depuis une semaine du côté est de la wilaya de Mostaganem et elle vient de commencer dans les autres contrées de la région. Quant aux vendanges, elles battent déjà leur plein à Fornaka, à Ouled Boughalem où les grappes de Cinsault et de Carignan, les deux cépages les plus cultivés, n'attendent que l'outil de coupe pour se faire évacuer vers la cave viticole.

La période de récolte est liée, selon les régions, au degré de maturité de la vigne, et le dessèchement des rares grappes de raisin parvenues à maturité pousse les viticulteurs à accélérer la cadence des vendanges sur les 1700 ha du privé et des 400 ha publics cultivés, répartis sur les champs de vigne de Ben Abdelmalek Ramdane, de Achâacha, de Fornaka, d'Ouled Boughalem, Sidi Ali, Sidi Lakhdar, Khadra et Hadjadj.

C’est la raison pour laquelle l’entame de la récolte de la vigne est considérée comme un événement important chez les propriétaires des champs de vigne, et cette campagne est généralement faite collectivement sous forme d’une solidarité qui ne dit pas son nom. Il arrive même parfois que des familles proches qui ne s’entendent pas pour des quiproquos passagers se réconcilient lors de la campagne de récolte de la vigne où même sont recrutés des jeunes dont l’âge varie entre 12 et 25 ans.

En vadrouillant à travers les champs, ces jours-ci mais surtout en dehors des journées de pluie, des familles entières, composées de femmes, d’hommes et parfois d’enfants du voisinage et des localités limitrophes s’attellent à la récolte de la moindre vigne tombée, car même si elles s’entraident, ces familles ne mettront dans les sacs de jute qu’elles auraient préparés pour la circonstance que le fruit de leurs champs.

Les vignerons livrent leurs récoltes à l'ONCV, qui demeure l'unique opérateur de transformation du raisin en vin. Ce qui peut être relevé pour la présente campagne, c’est qu’il y a, selon certains vignerons, un net recul de la production dû aux mauvaises conditions climatiques. À signaler que la récolte ne semble pas être bonne et le rendement à l'hectare ne dépassera pas 10 q.
 

E. Yacine



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER