Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Aïn Témouchent

Plus de 1,5 milliard DA pour la rénovation des réseaux AEP

© D.R.

Le secteur des ressources hydriques de la wilaya de Aïn Témouchent a bénéficié d’une enveloppe financière assez estimée à plus de 150 milliards de centimes répartie en deux tranches dont 100 milliards destinés à la rénovation du réseau assainissement, en particulier celui concernant les groupements d’habitations rurales et les 50 milliards restant destinés au réseau d’alimentation en eau potable avec le raccordement des nouveaux groupements d’habitations ou à la rénovation des canaux à travers les anciennes cités. C’est ce qu’a révélé tout récemment à la presse M. Ababou Habib, directeur des ressources hydriques par intérim de la wilaya. Ce dernier a précisé que l’enveloppe en question a été puisée du Fonds commun des collectivités locales (FCCL) ajoutant que la première tranche de ce projet a été déjà lancée pour les logements ruraux en ce qui concerne le réseau d’assainissement alors que la seconde tranche est en cours de lancement. En ce qui concerne l’alimentation en eau potable, la direction des ressources hydriques a bénéficié de deux opérations, dont l’une d’un montant de 500 millions DA destinée à la réalisation de réseau AEP à travers la wilaya de Aïn Témouchent.  De son côté, l’Office national d’assainissement de la wilaya de  Aïn Témouchent a élaboré un plan de travail d’intervention rapide pour faire face à d’éventuelles fuites des eaux usées et éviter ainsi toute apparition de cas de maladies à transmission hydrique (MTH). Ce plan est scindé en deux parties, l’une réservée au programme préventif et la seconde concerne l’exécution du programme de travail au quotidien à travers les interventions automatiques avec la mobilisation des équipes qui assurent la permanence au niveau de l’ensemble des communes de la wilaya. M. Rachid Chaouch, chef du service exploitation auprès de l’Office national d’assainissement (ONA) de Aïn Témouchent a déclaré à la presse que ce travail est amorcé dès le début de la saison estivale dans le cadre du programme préventif à la faveur d’une vaste opération de vérification effectuée à travers tout le réseau d’assainissement. Quant au programme mené au quotidien, il touche tous les points vulnérables, sélectionnés préalablement au niveau des groupements d’habitations et à proximité des plages. ‘‘Avant l’ouverture de la saison estivale on vérifie nos équipements (des pompes, des équipements électriques) au niveau des stations de relevage et les stations d’épuration afin d’éviter tout arrêt qui pourrait survenir en pleine période de la saison estivale à l’image de la STEP de Bouzedjar qui est exposée à une surcharge en raison d’une consommation d’eau élevée, à l’origine du rejet d’eau usée important’’, a-t-il précisé.
 

M. L



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER