Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

journée mondiale de lutte contre la rage à El-Malah (Aïn Témouchent)

Sensibiliser à l’importance de la vaccination

La vaccination des chiens domestiques, un geste salutaire. © D. R.

Selon le ministère de la Santé, près d’une centaine de cas de rage sont enregistrés par an, et le nombre de décès au cours de la même période varie entre 15 et 20.

Comme à chaque année, l’Algérie a célébré, dimanche 28 septembre, la Journée mondiale de lutte contre la rage. À cette occasion, le bureau d’hygiène intercommunal de la daïra d’El-Malah (wilaya de Aïn Témouchent) a concocté un riche programme de sensibilisation qui prévoit plusieurs activités axées principalement sur le côté préventif, et ce, durant toute la journée de dimanche. Houari Zaoum, responsable du bureau d’hygiène et de préservation de la santé d’El- Malah (BHIC), a indiqué pour la circonstance que de gros efforts sont consentis par le bureau d’hygiène de la daïra d’El-Malah en coordination avec tous les bureaux d’hygiène communaux et l’établissement public de santé de proximité. 

Ce programme, étalé sur toute l’année, vise à l’éradication des chiens errants. À ce titre, une campagne d’abattage des chiens errants a fait l’objet d’un programme spécial exécuté durant toute la saison hivernale. Les activités prévues pour cette campagne de sensibilisation, qui est encadrée par les vétérinaires et les médecins spécialisés en épidémiologie, ont été axées sur la prévention de la rage, comment éviter une morsure canine, la prévenir, la traiter, en plus des conseils prodigués sur la nécessite de respecter le calendrier de vaccination antirabique fixé par le médecin des UMC dans le cadre de la préservation de la santé et la sécurité du citoyen. 

Les organisateurs de cette manifestation sanitaire, qui s’est déroulée au siège du bureau d’hygiène intercommunal d’El-Malah, ont distribué des dépliants qui font ressortir toutes les informations sur ce phénomène. Il est utile de rappeler que l’Algérie enregistre, selon les chiffres du ministère de la Santé, près d’une centaine de cas de rage par an, et le nombre de décès déploré au cours de la même période varie entre 15 et 20 décès, dont une bonne majorité touche les enfants de moins de 15 ans. La culture de vaccination des chiens domestiques n’est pas encore ancrée dans certains esprits qui sont peu enclins à respecter la réglementation en vigueur.  

 

M. LARADJ 

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER