Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Pour recouvrEr plus de 100 milliards de centimes de créances à Oran

Sonelgaz part en guerre contre les mauvais payeurs

©D. R.

Dans un communiqué transmis à notre bureau, la Direction de distribution d'Es-Senia (DDE), relevant de la Société algérienne de l'électricité et du gaz (SDC), filiale du groupe Sonelgaz, annonce son intention d’entamer “une vaste opération de coupure d'alimentation électrique et de gaz en direction de ses abonnées ordinaires, mauvais payeurs”.
Face aux difficultés rencontrées dans le recouvrement des créances dépassant les 1 046 millions de dinars, la DDE ne précise pas la date du début de l’opération se contentant d’affirmer qu’elle se fera “durant les jours qui viennent et y compris le samedi” et ciblera “les mauvais payeurs qui n'ont pas honoré leurs factures” répartis sur les 24 communes qu’elle gère sur les 26 que compte la wilaya d'Oran (à l'exception d'Oran et de Bir El-Djir). “Cette opération va être lancée après que toutes les tentatives à l'amiable furent utilisées par la direction pour le recouvrement des créances impayées”, explique la même source d’information. “Cette situation nous met dans l'obligation de procéder à la coupure de l'alimentation d'énergie électrique et du gaz pour beaucoup de nos abonnées ordinaires qui fuient le paiement de leurs factures”, ajoute le communiqué.
La DDE invite encore une fois les mauvais payeurs “à honorer leurs factures et le plus tôt possible” et dans le cas contraire, elle avertit qu’elle prendra “des mesures de dissuasion et d'une manière stricte”.
Pourtant, il est à s’interroger sur l’aspect éthique de cette décision puisque, en France, et pendant la trêve hivernale, la loi prévoit qu'aucune coupure de gaz ou d'électricité ne peut être effectuée, et ce, même en cas d'impayés.
Le communiqué de presse de la DDE est signé du 31 octobre dernier, date de la tenue du regroupement des cadres dirigeants et syndicaux à Oran en présence du P-DG du groupe Sonelgaz, Mohamed Akrab, où l’accent a été mis sur la nécessité de recouvrer le maximum de créances auprès des clients. Des créances estimées à 60 milliards de dinars à propos desquelles, Achour Telli, le président de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG), avait indiqué que ce n’est certainement pas l’abonné ordinaire qui vole Sonelgaz mais “ce sont les autres et les agents sont complices”, faisant certainement allusion aux gros clients de la compagnie.

Saïd OUSSAD



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER