Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Alors que les supporters devaient rencontrer le wali hier soir

Adrar : “Il y a des situations en suspens que je dois assainir”


Alors que les supporters sont plus que jamais décidés à aller jusqu'au bout de leur mouvement de contestation jusqu'à satisfaction de leur majeure revendication qui consiste en le départ de tous les actionnaires, l'actuel président du conseil de gestion compte continuer à gérer les affaires courantes du club en attendant le dénouement de la situation. “Je pense qu'il y a plusieurs situations en suspens qu'il faudrait régler. Indépendamment de qui sera président dans le futur, il est de mon devoir d'assurer la transition.

On doit commencer à discuter avec les joueurs juste après les fêtes de l'Aïd quant à leur dû mais aussi pour connaître leurs intentions pour la saison prochaine” nous a déclaré Adrar Akli en marge du point de presse qu'il avait organisé la semaine dernière. Pour rappel ce dernier a pris les destinées du club lors des 5 derniers matches du championnat pour tenter de le sauver de la relégation  mais sans y parvenir et ce malgré les efforts consentis.

Il y a en effet des joueurs qui touchent de gros salaires que le MOB ne peut retenir, il y a d'autres qui souhaiteraient quitter le club après la relégation de celui-ci et les deux Africains Touré et Bessan qui ne sont plus autorisés à évoluer en Ligue 2, qu'il faudrait par conséquent vendre mais en parallèle à ce grand chantier, les supporters sont des milliers à investir le siège de la wilaya et ce pour le troisième jour de suite pour exiger le départ des actionnaires qu'ils tiennent pour responsable de la déroute de leur équipe. Déterminés à camper sur leur position, les supporters ont fini par décrocher un rendez-vous avec le wali pour hier dans la soirée à l'effet de lui faire part de leur préocupation et aussi pour débattre d'éventuelles options de sortie de crise.
 

Z. Tairi



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER