Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Devant le mutisme de la LFP suite à sa demande de report du match contre le MCA

L’USMA menace de déclarer forfait

© D. R.

La direction de l’USM Alger campe toujours sur sa position à propos de sa participation samedi à la rencontre opposant l’USMA au MCA, comptant pour la mise  à jour du calendrier du championnat national.

La formation de Soustara se dirige vers un forfait comme l’a déclaré hier à Liberté le chargé de la communication du club, Amine Tirmane. “Nous n’allons pas reculer là-dessus. Nous avons six joueurs retenus en sélection nationale. La loi est claire à ce sujet. Le report du match est évident”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “Nous avons saisi la LFP lundi dernier pour lui demander de bien vouloir reporter ce rendez-vous en raison de l’absence de six joueurs. Mais à l’heure où je vous parle, aucun responsable n’a daigné répondre à notre doléance.

” Selon le responsable usmiste, “la direction du club a envoyé hier un autre courrier à la LFP pour lui demander de répondre à notre sollicitation. En vain”, a-t-il souligné. L’instance de Medouar, qui se trouve depuis quelques semaines en France pour une affaire personnelle n’a toujours pas tranché la question. C’est dire la complexité de ce problème qui risque de se transformer en un véritable scandale en cas de maintien du derby pour samedi prochain.

Les responsables de l’USMA ne veulent pas abdiquer et si par malheur, le derby n’était pas reporté, le club ne va pas se présenter le jour du match. Autrement dit, le forfait sera prononcé et l’USMA va encourir les sanctions suivantes. Selon l’article 84 du code disciplinaire, “si une équipe senior d'un club déclare forfait délibérément, refuse de participer à une rencontre ou abandonne le terrain, elle est sanctionnée par : - match perdu par pénalité ; - défalcation de trois (03) points pour l’équipe fautive ; - un million de dinars (1 000 000 DA) d’amende pour le club.

Le club sera privé de la quote-part due au titre des droits de télévision. Dans ce cas, l’USMA va attendre la notification de cette décision de la LFP pour ensuite introduire un recours au niveau de la commission de recours de la FAF. Et en cas d’une réponse négative de l’instance fédérale, l’USMA va saisir le TAS avec une copie envoyée à la FIFA. Le club de Soustara a un argument en béton. Les Usmistes vont s’appuyer sur le fait qu’aucun article du règlement du championnat 2019-2020 n’oblige l’USMA a évoluer le 12 octobre contre le MCA sans ses internationaux. 

En revanche, il existe un article qui lui permet de demander le report puisque ce même règlement stipule dans son article 29 que “le championnat de Ligue 1 s'arrête durant les dates FIFA et à chaque fois que l'équipe nationale des locaux dispute une rencontre internationale”. Pis encore, le club usmiste aura gain de cause à coup sûr dans le cas d’un recours à la FIFA qui interdit justement d’organiser des rencontres officielles interclubs durant les dates internationales. 
 

Nazim T.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER