Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Alors que l'USMA écope d' un match à huis clos

Meftah suspendu pour 3 matchs


La commission de discipline qui s’est réunie  hier a infligé 3 matches de suspension ferme à Mohamed Meftah, joueur de l’USMA, pour voie de fait envers adversaire. Meftah avait, rappellons-le, agressé le joueur Banouh de la JSK lors de la dernière rencontre en retard du championnat.

Pour ceux qui s’interrogent sur le fait que Meftah n'a pas joué la rencontre face à l’ASO, alors qu’il n’a pas fait l’objet d’une réclamation de la part d’un club, il faut savoir que le code disciplinaire de la FAF donne le droit à la commission de discipline de s’autosaisir dans certains cas.

L’article 4 qui traite du champ de compétence de la commission de discipline stipule que la CD peut “sanctionner les faits graves qui auraient échappé aux officiels du match” à l’image justement de l’agression de Meftah contre Banouh qui a échappé aux officiels (arbitres et délégués) mais qui a été largement diffusée par les télévisions algériennes et sur les réseaux sociaux.

Pour ce faire, la CD s’est appuyée sur l’article 10 ayant trait aux mesures conservatoires qui indique que “dans les cas jugés graves, la commission de discipline peut prendre toute mesure conservatoire dictée par l'urgence, et ce, jusqu'à achèvement de l'enquête qui ne saurait excéder sept jours.”

Ce qu’elle a fait en convoquant Meftah pour une audition qui a eu lieu hier. Du coup, la rencontre que Meftah n'a pas disputée hier contre l’ASO constituera le premier match purgé de sa suspension de trois matches. Il ne lui reste que deux matchs à purger. La CD s’est basée aussi sur l’article 9 qui stipule que “les sanctions disciplinaires sont prises par la commission de discipline. 

Elle statue en premier ressort, en se référant au présent code disciplinaire. Elle prend les sanctions en fonction des incidents qui sont signalés sur la feuille de match, sur tous les rapports établis par les officiels de matchs et sur tout moyen audiovisuel, et éventuellement sur tout rapport des services de sécurité susceptible de l'éclairer sur les faits signalés”.

Dans notre cas en l’occurrence, il s’agit bien sûr des moyens audiovisuels. À noter que durant son audition hier, Meftah a présenté ses excuses et déclaré qu'il regrette son geste. Il a indiqué également avoir déjà présenté ses excuses au joueur Banouh qu'il a agressé lors de la rencontre contre l'USMA. Enfin, la commission a infligé également un match à huis clos pour l’USM Alger pour utilisation et jet de fumigènes (3e infraction) et 200 000 DA d’amende.
 

Samir lamari

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER