L’Algérie profonde / Centre

Aït Yahia-Moussa (Draâ El-Mizan)

Le stade communal enfin revêtu en gazon synthétique

©D. R.

La stade communal Mechi-Amar d'Aït Yahia-Moussa (25 km au sud-ouest de Tizi-Ouzou) est fin prêt. En effet, ce terrain a été programmé pour la pose de tartan et les travaux lancés en juillet 2014 sont finalement arrivés à terme. En fait, il faut souligner que le retard accusé dans la réception de ce projet est dû essentiellement à une opposition. “Ce terrain existe depuis 1976. Dès que les travaux ont commencé, une famille a arrêté l'entreprise prétextant que le site lui appartenait. Il a fallu une décision de justice pour que les travaux puissent être repris avec plus d'une année et demi de retard”, nous a confié le maire d’Aït Yahia-Moussa à ce sujet. Enfin, cette belle pelouse verte tant attendue est arrivée à point nommé pour soulager les trois clubs communaux ( JS Aït Yahia-Moussa, l'US Tafoughalt et l'US Iâllalen), pensionnaires de la division pré-honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou. C'est peut-être le meilleur cadeau qui est offert à la jeunesse de la commune où le manque d'infrastructures sportives est criant. “En plus de la pose du tartan, il y a eu aussi la rénovation des vestiaires qui ont réellement changé de look. Nous espérons qu'ils seront maintenus dans cet état”, a ajouté le maire. À un mois et demi de la reprise du championnat de wilaya, les responsables des clubs d'Aït Yahia-Moussa souhaitent que la commission d’homologation des stades vienne sur les lieux afin de donner son accord. “Je ne vois aucun inconvénient pour que notre stade soit homologué. Dans un premier temps, les jeunes catégories seront autorisées à recevoir leurs adversaires ici. Nous craignons que cela ne soit pas le cas pour les seniors parce qu'à ce niveau de la compétition, le service d'ordre est obligatoire. Or, à Aït Yahia-Moussa, il n'y a aucune structure de sécurité qui puisse déléguer ses agents pour accomplir cette mission. La sûreté semi-urbaine réceptionnée depuis plus de quatre ans n'est pas encore opérationnelle. Y aura-t-il au moins une solution à ce problème?”, s'est interrogé un dirigeant de la JSAYM. Notons, par ailleurs, que le terrain de Frikat dans la même daïra de Draâ El-Mizan subit la même opération et réceptionnera prochainement son tartan et ce, en attendant la prise en charge  du stade d’Aïn Zaouia.

O. Ghilès