Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Accompagnement des opérateurs économiques de bordj bou-arréridj par le Fnac

Priorité à la formation

Les participants à la journée d’étude du Fnac, tenue à la salle de conférences de l’hôtel Beni Hamad, Bordj Bou-Arréridj. © Chabane Bouarissa

Le Fonds national de développement de l’apprentissage et de la formation continue a organisé hier, à l’hôtel Beni Hamad, au chef-lieu, une journée d’étude pour le développement de l’apprentissage et de la formation professionnelle continue.

La rencontre, organisée en collaboration avec la direction de la formation professionnelle de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj et destinée aux opérateurs économiques et aux employés de tous les secteurs, vise à présenter les opportunités offertes par le Fnac à travers la prise en charge du plan de formation, leur accompagnement pour une meilleure prise en charge des jeunes en mode de formation par apprentissage et expliquer le mécanisme de coordination entre le Fnac et les partenaires concernés par cette action à travers toutes ses étapes.

Selon son DG, Lakhdar Cheffouni, le Fnac s'attelle à présenter aux opérateurs économiques l’importance de la formation continue dans une entreprise comme un levier de développement de l’entreprise. “L’investissement dans l’homme est l’un des importants créneaux de développement d’une entreprise”, a-t-il déclaré en ajoutant que, dans un monde professionnel en constante évolution, il est nécessaire pour l’entreprise de permettre à ses salariés de s’épanouir et de valoriser leurs acquis. 

En plus d’encourager le développement des compétences, l’entreprise doit garantir sa compétitivité.  Pour le directeur de la formation professionnelle, Mohamed Halassi, la formation continue des équipes représente un engagement entrepreneurial fort. “Celui-ci démontre une vraie prise de conscience de la nécessité de fidéliser ses équipes.

Par exemple, l’adaptation aux nouvelles technologies est un challenge face à l’avancée constante de la concurrence. Nombreux sont les collaborateurs qui ont besoin de s’initier à la digitalisation ou, plus simplement, de se former à de nouvelles expertises afin de répondre aux besoins de leur secteur”, a-t-il précisé. 

Dans son intervention, le professeur Boughrara Hakim, expert en ressources humaines, a rappelé que mettre en place des formations en continu au profit de ses employés a un impact positif sur l’image de l’entreprise. “C’est une notion importante pour le candidat qui voit la possibilité d’évoluer ou d’approfondir ses compétences.

De plus, dans le cadre de la définition de nouveaux besoins, les opportunités de missions peuvent être pourvues directement en interne en sollicitant les ressources qui auront été nouvellement formées.” “Il est toujours moins coûteux de recruter en interne. 

Promouvoir vos juniors à des postes seniors coûte moins cher que de recruter directement des seniors à l’extérieur, même en considérant le remplacement du junior”, a-t-il ajouté, en précisant qu’il est généralement plus simple et plus rapide de recruter en interne, vu que l’employé en question sait tout ce qu’il y a à savoir à propos de l’entreprise.
 

Chabane BOUARISSA

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER