L’Actualité L’enveloppe a été accordée, hier, par la ministre de l’environnement

275 millions de dinars pour l’extension du CET d’Oued Falli

  • Placeholder

Samir LESLOUS Publié 15 Mars 2022 à 10:56

Pour pouvoir continuer à faire fonctionner le centre d’enfouissement technique (CET) d’Oued Falli, dont les capacités de stockage arrivent bientôt à saturation, la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, qui a effectué, hier, une visite dans la wilaya de Tizi Ouzou, a accordé une enveloppe financière de 275 millions de dinars pour permettre son extension. Cette dotation est, aux yeux des responsables locaux, une véritable bouffée d’oxygène tant l’arrivée à saturation des casiers de stockage de ce centre, qui constitue le réceptacle des déchets ménagers de 24 sur les 67 communes de la wilaya de Tizi Ouzou, était sur le point de devenir un sérieux problème.

En effet, avec une quantité de 327 tonnes de déchets qui y sont déversés dans ses deux casiers depuis sa mise en exploitation depuis 2009, le CET d’Oued Falli a atteint un taux de saturation de 89%, selon les chiffres présentés sur place. Selon la ministre, cette enveloppe permettra, certes, d’effectuer les travaux nécessaires, afin d’augmenter les capacités de stockage, mais elle reste, toutefois, une solution provisoire. Autrement, a-t-elle souligné, la véritable solution est dans le tri sélectif. “La solution durable est dans le tri sélectif, et ce dernier est une solution collective qui nécessite l’implication de tout un chacun car le tri sélectif doit commencer à la maison”, a-t-elle plaidé, rappelant au passage que le tri des déchets est, à la fois, une source de richesse et de création d’emplois. “Pour cette raison, nous appelons les petits et moyens entrepreneurs à investir dans le recyclage, et aussi la société civile pour qu’elle s’implique dans la sensibilisation au tri sélectif et à la préservation de l’environnement”, a-t-elle souhaité, avant de rendre hommage, dans ce sillage, aux villages qui ont donné l’exemple en se lançant dans le tri sélectif.

“Ce sont des villages qui, grâce au concours du village le plus propre, n’ont pas attendu que l’État leur octroie les moyens pour se lancer dans le tri sélectif. Aujourd’hui, les instructions du Président vont dans le sens de la généralisation de ces initiatives à tout le territoire national”, a-t-elle déclaré avant de se rendre au village Azra, dans la région de Tigzirt, qui a remporté, l’année dernière, le premier prix du village le plus propre. 

La ministre s’est rendue également à la Maison de l’environnement de Tizi Ouzou où elle a encouragé les promoteurs de projets dans le recyclage, puis encore dans une unité privée de transformation de grignons d’olives et du bois non utilisé en charbon. À l’occasion de cette visite, il a été également procédé à la signature de deux conventions, dont la première entre l’Agence nationale des déchets (AND) et la commune de Tizi Ouzou pour la mise à niveau de l’Epic Codem, et la seconde entre le Conservatoire national des formations à l’environnement et trois associations spécialisées dans les questions environnementales. 

 


S. LESLOUS

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute