L’Actualité 108 vols supplémentaires pour les destinations internationales

Air Algérie renforce ses dessertes

  • Placeholder

Said OUSSAD Publié 12 Mars 2022 à 11:24

© D.R
© D.R

À partir du 15 mars, 108 vols supplémentaires par semaine viendront renforcer le programme actuel d’Air Algérie, a annoncé le ministère des Transports. Ces vols concernent les différentes destinations internationales, compte tenu, particulièrement, de l'amélioration de la situation pandémique dans le pays et dans le monde.

Le nouveau programme de vols d'Air Algérie porte sur les vols hebdomadaires supplémentaires en direction notamment des villes françaises, mais aussi et surtout de la reprise de vols vers les aéroports étrangers. Comme attendu, les dessertes de et vers la France sont les plus renforcées par ce programme avec 26 vols hebdomadaires supplémentaires entre Alger et Paris et 2 vols hebdomadaires supplémentaires sur la ligne Alger-Marseille-Alger. Les autres liaisons entre Alger et des capitales et mégalopoles du monde ont été également renforcées à l’image d’Alger-Istanbul-Alger avec 3 vols hebdomadaires supplémentaires, ainsi que d’un vol de et vers les capitales égyptienne, mauritanienne et sénégalaise. 3 vols hebdomadaires supplémentaires ont été programmés sur la ligne Alger-Barcelone-Alger et 2 sur Alger-Genève-Alger et Alger-Dubaï-Alger. 

Si les vols supplémentaires n’ont concerné que la capitale algérienne, d’autres lignes ont repris à l’exemple, entre autres, d’Alger-Lyon-Alger avec une moyenne de 7 vols par semaine ; Sétif-Lyon-Sétif avec une moyenne hebdomadaire de 03 vols ; Béjaïa- Paris-Béjaïa (3 vols) ; Tlemcen-Paris-Tlemcen (2 vols) ; Annaba-Paris-Annaba (2 vols) ; Oran-Marseille-Oran (2 vols). Toulouse, Lille et Nice sont les autres villes françaises touchées par cet élargissement du programme de la compagnie aérienne nationale qui touche aussi les villes espagnoles de Madrid (3 vols) et Alicante (10 vols à partir d’Alger et Oran) ; Londres ; Bruxelles ; Milan et Pékin avec une moyenne de 2 vols par semaine à partir d’Alger. 

En outre, Air Algérie a également annoncé l'ouverture progressive de la vente des billets d'avion, à partir d’hier, à destination de 10 pays (Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Royaume-Uni, Turquie, égypte, émirats arabes unis, Sénégal et Mauritanie), conformément à la décision prise par les autorités de renforcer le programme des vols internationaux. Pour rappel, en février dernier, des appels ont été lancés en Algérie pour renforcer ce programme des vols, à défaut d'une réouverture entière des frontières. En effet, l'Algérie avait rouvert partiellement ses frontières le 1er juin 2021 après plus d'une année de fermeture à cause de la pandémie liée au coronavirus. Le nombre des vols autorisé a, cependant été jugé insuffisant, notamment concernant la France où se trouve la plus importante diaspora algérienne. 

Avec l’amélioration de la situation sanitaire, les demandes se sont faites plus pressantes pour faciliter la circulation de et vers l’Algérie. “Après avoir gelé les taxes excessives imposées par la loi de finances 2022, quand le président Tebboune se tournera -t-il vers l'injustice infligée à la communauté nationale à l’étranger, qui se trouve privée de son droit fondamental de liberté de circulation et de retour au pays, notamment par la restriction drastique des vols et la flambée des prix pratiqués au vu et au su de tout le monde ?”, s'était interrogé le député de l'émigration, Abdelouahab Yagoubi. 

De son côté, Mohamed Bekkat-Berkani, membre du Comité scientifique de suivi du coronavirus en Algérie, a appelé à lever le statu quo qualifié d’“incompréhensible”. Trois mois après l’ouverture partielle les frontières, le président de la République avait demandé au gouvernement, lors du Conseil des ministres, réuni le 22 août dernier, d’ajouter de nouveaux vols et d’augmenter la fréquence de certains vols existants.

 


SAïD OUSSAD

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute