L’Actualité CONGRÈS DU RCD

Athmane Mazouz candidat pour succéder à Mohcine Belabbas

  • Placeholder

Ali BOUKHLEF Publié 05 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

À deux mois de la tenue du congrès ordinaire du RCD, des cadres du parti commencent à afficher leurs ambitions. C’est le cas de l’ancien député Athmane Mazouz, qui a déclaré, hier, sa candidature à la présidence de son parti.

Dans une lettre adressée aux militants et cadres du RCD, Athmane Mazouz indique : “Ma conviction me dicte de ne pas fuir ma responsabilité pour être utile en ces moments difficiles mais décisifs pour notre pays.” “Enfant du parti dès sa création, élu à deux reprises, confiant dans l'avenir du Rassemblement et convaincu qu’un militant formé dans et par le parti ne peut, en ces moments difficiles, s’exonérer d’un engagement à continuer la lutte, j’ai fait le choix de poursuivre avec vous le combat pour les idéaux et le projet que nous partageons et honorer les nombreux sacrifices des nôtres”, a-t-il précisé.

Pour l’ancien député de Béjaïa, la responsabilité des militants est “grande pour consolider les nouveaux acquis incontestables du parti durant la dernière décennie, élargir encore notre audience et être au centre de l'alternative démocratique, seule voie viable pour le pays et plébiscitée par des millions d'Algériens sortis dans la rue”.

L’homme n’a pas tracé de programme, mais il estime d’ores et déjà que “le RCD doit continuer à renforcer son autonomie et à agir pour bâtir un parti fort, ouvert et rassembleur, capable de peser sur le cours des évènements”.

Il se dit convaincu que “seul un débat d’idées” peut “donner la force à notre Rassemblement et la légitimité nécessaire pour le fonctionnement démocratique de nos structures”. Athmane Mazouz est ainsi le premier militant à se déclarer candidat à la présidence du RCD en prévision du congrès qui se tiendra les 3 et 4 juin prochain.

Il souhaite succéder à Mohcine Belabbas, qui a indiqué qu’il ne se présenterait pas pour un second mandat à la tête du parti. Interrogé lors de la récente réunion du conseil national, l’actuel président du parti a indiqué que le RCD disposait de “cadres compétents” susceptibles de lui succéder. Il a évoqué des militants de plusieurs générations qui “peuvent continuer le combat”.

Parmi les militants qui pourraient succéder à Mohcine Belabbas figure également Mourad Biatour. Issu de la nouvelle jeune garde du parti, ce militant originaire de Timezrit occupe actuellement le poste de chargé de l’organique, ce qui le met en contact avec la base militante.

Contrairement à 2012 lorsque l’ancien président, Saïd Sadi, avait demandé aux congressistes d’adouber Mohcine Belabbas, cette fois le congrès s’annonce ouvert et les militants auront à adouber celui qu’ils jugeront apte à présider aux destinées du parti.

D’ici deux mois, d’autres candidats vont certainement se manifester. Si les tentatives actuelles consistant à convaincre Mohcine Belabbas de garder son poste venaient à échouer, ce sera la première fois qu’un nouveau dirigeant sera issu des urnes au sein d’un parti de la mouvance démocratique. Une nouvelle étape pour cette mouvance, appelée à changer les paradigmes de fonctionnement et de militance.

Ali BOUKHLEF

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute