L’Actualité Rencontre-débat autour des mémoires de Lakhdar Bentobbal

Daho Djerbal: « le terme de trois B est une notion produite par la presse étrangère » (Vidéo)

  • Placeholder

Imène AMOKRANE Publié 23 Novembre 2021 à 18:41

Rencontre-débat avec Daho Djerbal à l'occasion de la parution de l'ouvrage Lakhdar Bentobbal.©Imène AMOKRANE
Rencontre-débat avec Daho Djerbal à l'occasion de la parution de l'ouvrage Lakhdar Bentobbal.©Imène AMOKRANE

Les éditions Chihab ont organisé ce mardi après-midi une rencontre-débat avec Daho Djerbal, autour de son dernier ouvrage « Lakhdar Bentobbal. Mémoires de l'intérieur ». C’était une occasion de revenir sur l’Histoire de la révolution algérienne et ses acteurs « restés dans l’ombre », entre-autres le moudjahid Lakhdar Bentobbal et le rôle qu’il a joué lors du Congrès de la Soummam, en 1956.

Questionné par Liberté sur l’éventuelle parution d’un deuxième tome, qui devrait aborder le sujet des « trois B » (en référence à Lakhdar Bentobbal, Krim Belkacem et Abdelhamid Boussouf), Daho Djerbal a répondu que « pendant six ans on a transcrit littéralement à la main, le brouillon existe. Après discussion on a donné à taper à la machine. D’autres éléments sont venus s’ajouter aux documents écrits ». Il a également assuré qu’«aucun fragment, aucune ligne, n’a été omise à ce qui a été soumis à l’autorité de Si Lakhdar Bentobbal ».

Lire également l'article de "Liberté" en cliquant sur le titre, ici: "Les mémoires de Lakhdar Bentobbal enfin publiées"

Concernant les "trois B", l'historien a indiqué qu’il existait des termes qu’il refuse de reprendre et d’utiliser dans ses travaux ou communications. Se voulant plus précis, il a expliqué que « le terme trois B est une notion produite par la presse étrangère, par Yves Courrière qui était journaliste». Et d’enchérir, à propos de Lakhdar Bentobbal : « j’ai insisté sur ‘’membre du comité interministériel de la guerre, pas membre des trois B’’, c’est très important, parce qu’en lisant notre histoire à travers la grille de lecture de l’étranger nous sommes à côté de notre histoire».

Daho Djerbal a par ailleurs promis de divulguer d’autres faits dans son prochain ouvrage, pour revenir, entre-autres sur la disparition de Abane Ramdane.

 

Imène AMOKRANE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute