L’Actualité 11e séminaire d’ophtalmologie

Débat autour de l’imagerie médicale

  • Placeholder

Badreddine KHRIS Publié 26 Mars 2022 à 10:43

L’Association algérienne de lutte contre la cécité (AALC) a organisé, jeudi à Alger, son 11e séminaire d’ophtalmologie. Le thème choisi pour cette édition a trait à l’imagerie médicale. Il s’agit, selon le président de l’AALC, le professeur Mustapha Djabour, de l’ensemble des techniques d’exploration qui touchent la vision, mais aussi toute la région orbitaire, à savoir les processus inflammatoires et tumoraux de l’orbite et de l’œil en particulier. Ces investigations concernent également la cornée, la chirurgie réfractaire et celle de la cataracte, glaucome (voleur silencieux de la vision) et surtout la rétine.

“Les modalités de dépistage des pathologies de surface oculaire viennent couronner cet arsenal d’exploration”, explique le Pr Djabour en marge de cette rencontre. À travers ce séminaire, “nous envisageons de passer en revue tous ces examens complémentaires grâce aux ophtalmologistes, mais aussi à nos confrères ORL, neurochirurgiens, radiologues qui ont pris part, eux aussi, à cette manifestation scientifique”, affirme le président de l’AALC. 

L’AALC a pour objectif principal, indique Mustapha Djabour, de promouvoir l’ophtalmologie en organisant des séminaires pour la formation des médecins ophtalmologistes. L’association organise aussi des campagnes de dépistage des troubles visuels, notamment chez l’enfant, dans certaines régions dépourvues de spécialistes. “Lors des visites médicales en milieu scolaire, nous mettons à la disposition des enfants dépistés, grâce à la contribution de donateurs, des montures et des verres de correction (lunettes)”, souligne, en outre, le Pr Djabour. 

Par ailleurs, le 11e séminaire de l’AALC est dédié à la mémoire des maîtres disparus, en l’occurrence les professeurs Rafika Kherroubi, Malika Tiar, Messaoud Djennas et Hassan Lazreg.

 


B. K.   

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute