L’Actualité Première session ordinaire de l’année de l’UCP de Zoubida Assoul

La libération des détenus comme mesure d’apaisement

  • Placeholder

Samir LESLOUS Publié 28 Mars 2022 à 10:06

L’Union pour le changement et le progrès (UCP) de Zoubida Assoul, qui a tenu avant-hier sa toute première session ordinaire de l’année 2022, a saisi l’occasion de réaffirmer son attachement à la libération des détenus d’opinion comme mesure d’apaisement et de renforcement du front intérieur, notamment dans cette conjoncture difficile que traverse le pays. “L’UCP réitère son attachement aux mesures d’apaisement et au renforcement du front intérieur à travers la libération des détenus d’opinion et la levée de toutes les entraves aux activités politiques et associatives et l’ouverture du champ médiatique permettant les débats contradictoires et pluriels”, lit-on dans ce communiqué, dans lequel l’UCP a noté avec amertume que le pays connaît “une escalade de la répression qui se traduit par des milliers de poursuites judiciaires contre des activistes et des militants politiques dans toutes les régions du pays”. “Nous comptons aujourd’hui plus de 340 détenus politiques et d’opinion.

Ces poursuites sont parfois qualifiées de criminelles et ce, conformément aux derniers amendements du code pénal, notamment l’article 87 bis, en totale contradiction avec l’esprit et la lettre de la Constitution”, a déploré l’UCP, expliquant qu’en réalité c’est toute la situation globale du pays qui est marquée par des atteintes graves aux libertés, dont la liberté de la presse, à travers les poursuites, les incarcérations et les condamnations de journalistes, et aussi des atteintes à l’exercice des activités politiques et associatives, contrairement aux garanties prévues par la Constitution. 

À cette conjoncture politique déjà difficile s’ajoute, a relevé l’UCP – qui a également consacré une partie de sa session ordinaire à l’impact des derniers conflits internationaux sur la sécurité nationale – une situation socioéconomique non moins difficile, tant la guerre entre l’Ukraine et la Russie impacte lourdement le quotidien des citoyens à travers la flambée des prix des matières premières et de large consommation et, par conséquent, le pouvoir d’achat. Dans son communiqué, le parti de Zoubida Assoul a annoncé le lancement de rencontres ouvertes autour des questions socioéconomiques et écologiques à partir de ce mois de Ramadhan.

 


S. L.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute