L’Actualité EN PRÉVISION DE SON 6e CONGRÈS ORDINAIRE

Le FFS organise une conférence des élus fin mars

  • Placeholder

Arab CHIH Publié 07 Mars 2022 à 22:39

© D. R.
© D. R.

Les préparatifs de son 6e congrès ordinaire s’intensifient au Front des forces socialistes. La direction du plus vieux parti d’opposition compte organiser, à la fin du mois en cours, une conférence nationale des élus.

Cet événement sera précédé d’une rencontre qui “regroupera les présidents des APC, les élus APW, les responsables des fédérations et des cadres du parti et sera organisée ce samedi 12 mars 2022 au siège national du FFS à partir de 10h”. 

Cette rencontre débouchera sur la mise en place d’un groupe de travail qui aura en charge la préparation de cette conférence nationale des élus. C’est ce qu’a annoncé le premier secrétaire et sénateur, Youcef Aouchiche, dans un communiqué publié, hier, sur sa page Facebook. 

“Le Front des forces socialistes annonce l'organisation de la conférence nationale des élus durant la dernière semaine du mois de mars. Cette rencontre statutaire, qui intervient quelques mois après les élections locales et avant l'organisation du 6e congrès national du parti, revêt un double intérêt pour le FFS”, a-t-il indiqué, avant de préciser : “Au plan politique, il s'agit de formuler concrètement les propositions du parti sur la nécessité d'abroger les codes régissant la commune et la wilaya et d'élaborer un texte qui donnera plus de prérogatives aux élus locaux et permettra une réelle décentralisation des pouvoirs.”

“Au plan organique, cette rencontre sera une opportunité pour s'entendre sur les axes d'un modèle de gestion que nos élus auront à réaliser durant leurs mandats et une occasion de formation sur des thématiques qui ont un lien avec la gestion locale”, a encore ajouté le premier secrétaire du FFS.

Selon lui, cette rencontre permettra également d’“arrêter les mécanismes de coordination entre les élus des différents paliers et déterminer leur rôle et leur apport dans le parti”. 

Samedi 5 mars, la commission chargée de la préparation du congrès s’est réunie, au siège national du parti à Alger, sous la présidence de deux cadres du FFS, Abdenour Derguini et Ahmed Sili.

“La réunion a été une occasion pour débattre des mécanismes et des méthodes de travail du comité de préparation de la conférence dans les prochains jours, qui vise principalement à élargir la discussion sur cet important rendez-vous du parti”, a indiqué le FFS dans un communiqué rendu public le lendemain. 

“Après avoir convenu, lors de la réunion précédente, de mettre en place une plateforme numérique électronique pour recueillir les propositions et recommandations des militantes et militants, ainsi que des amis du parti concernant les documents du prochain congrès, on a abordé, lors de la réunion d’hier (samedi 5 mars, ndlr) les mécanismes et moyens à même d’assurer la participation du plus grand nombre possible de militantes et de militants à travers les fédérations du parti, afin d’assurer une meilleure préparation du 6e Congrès national et de recueillir le plus grand nombre de propositions et de recommandations sur cette question”, a-t-il ajouté. 

Les membres de cette commission se sont mis d’accord pour organiser des rencontres fédérales entre militants et cadres du parti avec les sous-commissions de la commission de préparation du congrès national (CPCN).

Les dates de la tenue de ces rencontres seront rendues publiques ultérieurement. En proie à de graves dissensions internes depuis plusieurs années, la direction menée par le tandem Hakim Belahcel et Youcef Aouchiche a essayé, tant bien que mal, de recoller les morceaux d’un parti fort divisé.

Elle a réussi à récupérer le siège national occupé, un temps, par une aile frondeuse, mais aussi à prendre part, contre l’avis de certains militants faut-il sans doute le préciser, aux dernières élections locales du 27 novembre 2021. 

L’ambition de la direction actuelle, à travers la tenue du 6e congrès, est de rassembler la grande famille du FFS de façon qu’elle retrouve  son prestige d’antan. Réussira-t-elle le pari ? Difficile de le dire tant les clivages sont encore vivaces, en témoigne cette révolte menée par certains cadres du parti contre le premier secrétaire, Youcef Aouchiche.  
 

Arab C.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute