L’Actualité Une quinzaine d’élèves testés positifs à la Covid-19

Le lycée Sahoui-Aldjia d’Azazga fermé pour 10 jours

  • Placeholder

NATH OUKACI Kamel Publié 22 Novembre 2021 à 22:35

© D. R.
© D. R.

Une  quinzaine  d’élèves  scolarisés  au  lycée  Sahoui-Aldjia  de  la  daïra d’Azazga, à  37  km  à  l’est  de  Tizi Ouzou,  ont  été  testés  positifs  au coronavirus. C’est ce qu’a annoncé le chef d’établissement, dans une note affichée au lycée, appelant tous les élèves et le personnel à rester chez eux pour une durée minimale de 10 jours.

Cette fermeture permettra aux équipes médicales de prendre les choses en main en procédant au dépistage de tous les élèves et par extension de leurs familles et proches. 

Il faut signaler que depuis quelques jours, le service des urgences de l’hôpital Meghenem-Lounès enregistre de nombreux cas de contamination et le service Covid, qui était quasiment vide il y a à peine quelques semaines, commence à nouveau à enregistrer des cas d’hospitalisation.

Une situation qui fait craindre au personnel médical que la situation empire dans les jours à venir. Selon un médecin de l’hôpital, cette quatrième vague risque d’être d’une grande ampleur en raison du relâchement observé depuis plusieurs semaines. 

Cette nouvelle de la fermeture du lycée de jeunes filles a entraîné une vague de panique dans les autres établissements scolaires d’Azazga et même de Fréha, Bouzeguène, Djemaâ Saharidj, etc., puisque les élèves, même scolarisés dans des établissements différents, sont parfois du même village, voire membre d’une même famille.

Les élèves contaminés sont originaires de nombreuses communes de la daïra d’Azazga, autrement dit, le virus aurait déjà fait du chemin et le pire est à craindre. Pour rappel, les directeurs des établissements d’enseignement moyen ont prévenu contre ce genre de situation depuis la rentrée scolaire, en septembre dernier.

Des journées de protestation et des rassemblements devant la direction de l’éducation et le siège de la wilaya ont été organisés pour, entre autres, alerter les autorités sur l’impossibilité de faire respecter le protocole sanitaire dans les établissements faute de moyens adéquats, tels que la disponibilité de l’eau et de tables en nombre suffisant.
 

KAMEL NATH OUKACI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute