L’Actualité 67e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale

Les Algériens de Montréal célèbrent la Révolution

  • Placeholder

Yahia ARKAT Publié 02 Novembre 2021 à 10:02

Plusieurs dizaines d’Algériens ont manifesté, dimanche à Montréal, à l’occasion du 67e anniversaire du déclenchement de la Guerre de Libération nationale. La manifestation aux couleurs bariolées s’est ébranlée, sous une pluie battante, de la place du Canada pour emprunter les rues Peel et Sherbrooke, dans le centre-ville de Montréal. Les manifestants ont scandé l’essentiel des slogans et mots d’ordre du Hirak, l’insurrection citoyenne née en février 2019. Les organisateurs ont saisi l’occasion du 1er Novembre pour investir la rue et rappeler au monde entier le combat du peuple algérien pour le changement de système de gouvernance. 

Les chants patriotiques ont été entonnés sous le ciel gris de Montréal, alors que les marcheurs déployaient l’emblème national et l’étendard amazigh dans une forêt de parapluies. Les manifestants ont réitéré leur solidarité agissante avec les détenus d’opinion, tout en dénonçant les “arrestations arbitraires” et en scandant “Libérez les détenus”. À la tête d’un des carrés, des manifestants tiraient une chaloupe arborant une banderole criant la soif de liberté et de démocratie de la jeunesse algérienne. Le recours à cette barque de fortune est, pour les manifestants, un moyen de rappeler le phénomène de la harga.

Ces jeunes poussés à risquer leur vie en haute mer pour quitter le pays qui n’a rien à leur offrir révulse au plus haut point les membres de la diaspora algérienne. La marche a poursuivi son parcours jusqu’au consulat général d’Algérie à Montréal, où un rassemblement a été improvisé avec slogans et prises de parole. Un des intervenants a insisté sur la nécessité de maintenir la mobilisation de la diaspora à qui incombe le “devoir” d’alerter l’opinion publique internationale sur la répression qui sévit en Algérie. 

Les organisateurs ont appelé la communauté algérienne au Canada à manifester sa solidarité avec les Algériens, en participant aux manifestations dominicales qui, aujourd’hui, mobilisent moins. “Le combat continue”, a ajouté un autre manifestant, le drapeau national noué autour du cou. 

 


De Montréal : Yahia Arkat

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute